LES FESTIVALS À NE PAS MANQUER DANS LA RÉGION

C’est bientôt l’été, les Celsius redeviennent fréquentables et comme chaque année, Marseille redécouvre qu’il se passe des choses dehors. Alors où faire la fête au cours des prochains mois ? Voici un point sur les festivals incontournables de la région : sur la plage ou sur une île, en bateau ou sur un toit, les propositions musicales sont légions tout au long de l’été. De l’électro mais pas que : du rock, du rap, du reggae, des sports de glisse et même de la musique classique.

Le nouveau venu à Marseille

l'Çdition carrÇ

LEdition

Du 11 au 14 juin dans quatre lieux prestigieux de Marseille : le Théâtre Silvain, le Cercle des Nageurs, le rooftop des Terrasses du Port et pour finir une croisière en bateau.

Au programme : John Talabot, Daniel Avery, 123MRK, Para One, l’Impératrice, Ibeyi, French79, Get a Room!, Martin Mey, Neneh Cherry with Rocketnumbernine, Ghost Culture, Relatif Yann, Mokic.

Tarif : 22 euros la soirée, 59,20 euros le pass quatre jours (qui inclus la soirée Apéros du bateau le 14 juin).

Les + : Les soirées dans les lieux phares de Marseille

Les – : On a un peu peur que l’ambiance du Cercle des Nageurs déteigne sur le festival – le prix un peu élevé.

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

Les classiques

b side carrÇ

B-Side

Du 23 mai au 3 juin à Marseille : la Machine à Coudre, le Grim Montévidéo, L’Embobineuse et l’U-Percut.

Huitième édition du festival itinérant de musiques indépendantes avec Moon Duo, Laetitia Sadler, Kevin Morby, Etienne Jaumet, Palm Dub, Shake Shake Bolino…

Tarif : de 8 à 12 euros, pass 5 jours à 42 euros en vente sur les réseaux habituels et chez Lollipop.

Les + : La programmation exigeante

Les – : l’absence d’une certaine magie liée à l’exploitation de lieux qu’on fréquente régulièrement

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 🙂

marseillerockisland300

Marseille Rockisland Festival

Les 2, 3 et 4 juillet, c’est au fort d’Entrecasteaux que se tiendra Marseille Rockisland Festival. À l’heure où nous écrivons cet article, aucune programmation n’a encore été dévoilée, mais le programme risque de se résumer à de « l’électro-pop » et une superbe vue sur le Vieux Port.

Les + : Malgré une programmation encore secrète, on peut s’attendre à quelque chose de qualitatif tout en restant très accessible

Les – : Le mystère qui plane sur la programmation

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

Les pieds dans le sable 

holi open color carrÇ

Holi Open Color 

Le 31 mai, au bord de l’escale Borély, la scène sera installée sur la plage.

Un festival qui s’inspire de la coutume indienne du « Holi », qui célèbre le passage de l’hiver au printemps. Le principe : tout le monde vient en blanc et se jette de la poudre de toutes les couleurs. Tout ça au profit de deux associations caritatives. La programmation musicale techno / house n’a rien de bandante.

Les + : gratuit et ouvert à tous

Les – : Il faut au final payer entre 12 et 20 euros pour profiter pleinement de l’expérience – festival surfant sur une tendance – sans âmeavec des partenaires comme Virgin et Soon Night, il ne faut évidemment pas s’attendre à quelque chose de bien.

Notre envie d’y aller : 🙂

plageelectro300

Les Plages électroniques

Du 17 juillet au 10 août. Plage & terrasse du Palais des Festivals & des Congrès, boulevard Croisette à Cannes. C’est la dixième édition, et pour fêter ça, le festival inaugure une nouvelle formule : premier week-end les pieds dans le sable, le deuxième entre ciel et mer.

17 juillet : The Martinez Brothers, de New-York, Adriatique, de Suisse et Anthony Georges Patrice, Niçois exilé à Paris. Et une surprise !

Samedi 8 et dimanche 9 août : The Avener, Loco Dice, Joris Delacroix, Tale of Us, Mind Against, Paul Ritch, Adana Twins, El Row, Claptone.

Tarif : de 16 à 21 euros la soirée, 31 euros les deux jours et 41 euros les trois jours.

Les + : il y a vraiment que des petits culs à Cannes et c’est assez incroyable

Les – : Un service d’ordre pas assez festival et trop « cow-boy » – une fois la soirée finie c’est un peu la crise de la fête a Cannes

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

watsa

WATSA Festival

Du 11 au 14 juin sur les plages du Prado, à Marseille.

Electro, mais aussi compétition internationale de BMX et démonstration de sports extrêmes. Deux aires de glisse seront installées face à la mer. Le jour, initiation au kayak, à la moto cross, au stand up paddle, à l’escalade, au BMX, à la slackline. La nuit, place à la musique… Au programme : le jeudi, Zimmer, le vendredi, Erol Alkan et d’autres noms s’ajoutent à la liste.

Tarif : pass 3 jours : 23/ 29 euros.

Les + : le cadre + le prix + le sport

Les – : un peu trop artificiel

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

Dans la nature

amnezik carrÇ

Amnezik

Du 26 au 29 juin, à Trigance, dans le Var, à 30 minutes de Draguignan.

Une quarantaine d’artistes et six scènes : techno et deep house vendredi et samedi, trance, progressive et hardcore le dimanche. Un DJ contest est accessible à tous pour mixer en ouverture du festival.

Tarif : 21/26 euros la soirée, 83 euros le pass trois jours.

Les + : Le cadre + la programmation correcte + 6 scènes

Les – : Le prix total du festival – un pass 3 jours qui n’inclut pas le camping – camping le plus proche à 11km – faible amplitude horaire du festival : 20h/5h.

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

dub station festival carrÇ

Dub Station Festival

26 & 27 juin au domaine de Fontblanche, à Vitrolles.

Après deux éditions, Vitrolles Dub Station devient Dub Station Festival et invite les artistes anglais, français et sénégalais qui ont marqué l’histoire de l’association. Au programme, Martin Campbell, Kanka, Dub Machinist & I-Tist, Blackboard Jungle, Sista Daba, mais aussi Jumping Lion et Roots Activists sound system pour la scène locale. Stands artisanaux, food truck et buvette sur place.

Tarif : gratuit le vendredi, 15 euros le samedi.

Les + : le vendredi gratuit + petit prix + le cadre + des meufs avec des poils sous les bras

Les – : Il ne faudra pas oublier ses bouchons d’oreilles

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

electrobotik invasion carrÇ

Electrobotik Invasion

Du 10 au 12 juillet au parc Arthur Rimbaud, à Bagnols-sur-Cèze.

Quatre scènes, mais aussi des manèges à sensation, un spectacle pyrotechnique, du mapping, des performances et des expositions. Artistes annoncés pour l’instant : Adriatique, Angerfist, Noize Supressor, Miss K8, Day-Mar.

Tarif : 30/40 euros, le festival off dans le centre-ville est gratuit.

Les + : un festival OFF gratuit, le cadre naturel + la scénographie + 3 jours de festivités

Les – : amplitude horaire assez faible (18h/7h) – line up encore en construction – pas de camping dédié au festival – la soirée Electrobotik décevante au J4 le 30/04/15

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

lives au pont

Festival Lives au Pont

Les 9 et 10 juillet au pied du Pont du Gard, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, entre Remoulins et Vers Pont du Gard. Parmi les artistes invités, Parov Stelar, Cypress Hill, Brodinski, Lilly Wood & The Prick, Brigitte, Flume, Jungle, Kaytranada et Ten walls Live.

Tarif : 45 euros la soirée, 70 euros le pass deux jours.

Les + : Le lieu

Les – : une programmation un peu trop décousue

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

gardanne-minot-festival-dgks

Gardanne Minot Festival

Le 9 mai au parc de Valabre, à Gardanne, à partir de 14h.

Pour la troisième édition du festival organisé par l’association Gardanne Minot, toujours la même recette : un après-midi festif et musical avec un marché des créateurs, un coin graff, des percussions africaines, un chill-out et des animations pour petits et grands.

Sur scène, on retrouvera à partir de 18h le quintette de jazz Up & Down, Subz Crew (rock/hip-hop/jazz/funk) et Kaya Independent Foundation. À partir de 19h, place aux sound systems avec Roots Activists, Natural Warriors et Massilia Hi-Fi.

Tarif : prix libre

Restauration et bar sur place. Attention, pas de parking.

Les + : le tarif à prix libre et le cadre sympa dans un parc, ambiance bon enfant

Les – : pas de parking ni de camping : risque de dormir sur une souche

Notre envie d’y aller: 🙂 🙂 🙂

son libre carrÇ

Son libre Festival

Du 26 au 28 juin à Carrières (Languedoc-Roussillon).

Deuxième édition sur 10 000 m² de prairie en pleine nature. Trois scènes avec trance, techno, electro, dub, tribe, hip-hop… et même des spectacles de cirque.

Tarif : 35 euros le pass trois jours.

Les + : le prix + 48h non stop + ça va taper + camping sur place

Les – : Un festival pour les initiés

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 🙂

VITROLLES-SUN-FESTIVAL-_3032587076802915200

Vitrolles Sun Festival

Du 10 & 11 juillet, à Vitrolles.

Au programme : Massilia Sound System, Nneka, Smokey Joe and the Kid, Gamac, Eve Dahan, HK & les saltimbanques.

Tarif : 20 euros la soirée, 28 euros les deux jours.

Les + : l’esprit familial + le parc de Fontblanche

Les – : un très petit festival

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

wonderland carrÇ

Wonderland Festival

Les 7 & 8 mai sur l’Area 26 dans la Drôme, à 1h30 de Marseille. Deux jours de fête pour célébrer le printemps dans un coin de nature avec plus de 30 artistes et de la musique non-stop de 20h à 17h. Camping gratuit, expos, stands divers et variés.

Un scène Bass music (notamment Bounce du collectif Mad, Oddwave, The Wobbler, Kokci, Luch’o) et une scène Babylone roots (Krak in dub, Rural Yard, Galleux, Skal…)

Tarif : 10 euros, apéro offert avant 20h si tu viens déguisé.

Les + : le camping gratuit + 21h de musique sur 24 + le prix et l’apéro offert

Les – : Bass & Babylone music only

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 

Sur une île

mimi

Mimi

Du 1er au 5 juillet à l’hôpital Caroline, sur l’île du Frioul, à Marseille.

Au programme : le 27 juin, c’est l’avant-propos sur le toit-terrasse de la Friche Belle-de-Mai pour les 30 ans de l’AMI, l’association d’Aide aux Musiques Innovatrices basée à la Friche.

Le 1er juillet, soirée à l’U.Percut, avec Delta Sònic et les Statonells.

Du 2 au 5 juillet sur l’île Frioul, à l’hôpital Caroline :

Jeudi 2 : Aki Onda, les Percussions de Strasbourg

Vendredi 3 : Himmel, Young Marble Giants

Samedi 4 : Joujou, E.E.K. featuring Islam Chipsy

Dimanche 5 : Acid Mothers Temple & The Cosmic Inferno et Gunkanjima.

Les + : le lieu magique + l’éthique du festival + une programmation originale et pointue + la petite baignade avant le festival

Les – : parc des Calanques oblige, les soirées se terminent tôt et le chemin du retour est assez éprouvant – un public pas hyper festif

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

Ça bouge à Toulon

midi

MIDI Festival – Toulon

La première édition printanière du MIDI Festival de Hyères s’installe à Toulon les 7, 8 et 9 mai.

Au programme : Ibeyi, Paradis, Barnt, Ghost culture, Aline, The Garden, Paranoid London, Boxed In, Andrea Balency, La Priest, Syracuse, Formation, Horsebeach, Ménage à trois, Mawimbi, L’Amateur, Dj Oil, Elijah, .

Cinq sites : Opéra de Toulon, Oméga Live, Musée des arts asiatiques, Barathym, Pipady plage.

Pass trois jours : 40-45 euros, deux jours : 35-40 euros.

Et finalement, le MIDI Festival de Hyères aura bien lieu les 24 et 25 juillet, à la Villa Noailles. La subvention de la municipalité, dont la suspension menaçait l’existence du festival, a été reconduite. La programmation est en cours.

Les + : programmation éclectique, qualitative

Les – : un festival très éclaté

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 

couleurs urbaines

Couleurs urbaines

Samedi 30 mai à Toulon : première soirée ElectroBoooBz avec Romare au Barathym. Gratuit !

Week-end des 5, 6 et 7 juin sur l’Esplanade marine, à La Seyne-sur-mer.

Vendredi 5 juin : Steel Pulse, Sinsemilia et Big Red. 26 euros

Samedi 6 juin, c’est bassmusic : Netsky, Foreign Beggars, Grems, Uz. 20 euros

Dimanche 7 juin, Black M et ses invités du Wati-B. 29 euros

Pass deux jours (vendredi et samedi) : 40 euros.

Les + : gratuit le samedi + éclectique

Les – : malgré quelques noms intéressants, la programmation est grosso modo un peu naze

Notre envie d’y aller : 🙂

tln

TLN Festival

Les 6 et 13 juin à Toulon + un OFF le 22 août au Faron (toit de la ville).

Doubting Thomas (live), Dj AZF, Yann Lasserre, Alex Augier (live a/v), Koldd & Emilie Genovese (live a/v), Margaux de Layspasse (installation), D.K./45 ACP, Tomas More / Decembre, ETM Selecta, Sound of TLN. Le tout éclaté entre l’Hôtel des Arts, le Barathym, la Place du Globe, la Maison de la Photographie, Neovintage, rue de Pomet et La Cellule Records.

Tarif : gratuit

Les + : la motivation des organisateurs pour faire bouger Toulon + une proposition dans une ville qui en manque + mise en avant d’artistes pointus de la région

Les – : le côté pas très funky de Toulon

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 

Les autres festivals de musique … plus classique

les musiques carrÇ

Festival Les Musiques

Festival itinérant de « musiques de création », c’est-à-dire de musique chelou.

Artistes invités : Wilhem Latchoumia, Analía Llugdar, Jos Houben, Éric Oberdorff, Benjamin Dupé, Charlotte Testu, Pascal Quignard, Georges Boeuf, Emily Wilson, Daniel D’Adamo, Floy Krouchi, Quatuor Béla, Hervé Birolini, Pôm Bouvier B., Georges Appaix, Françoise Rivalland, Alessandro Bosetti, Benjamin de la Fuente, Ensemble C Barré, Loïc Guénin, Trio Jean Louis, Joël Versavaud, Orchestre philharmonique de Marseille, Musicatreize.

Du 2 au 16 mai, à Marseille (Alcazar, Criée, Cité radieuse, Théâtre Joliette, la Friche, Église Saint-Laurent) et à Cassis (Fondation Camargo).

Pass festival : 40 euros, soirées 6/10 euros.

Les + : les découvertes musicales + le prix

Les – : difficilement accessible

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

jazz des 5 continents

Jazz des Cinq Continents

Du 15 au 24 juillet, dans les jardins du Parc Longchamp à Marseille. 16ème édition du festival entre jazz et musiques du monde.

Au programme notamment, Melody Gardot, Caetano Veloso & Gilberto Gil et Charlie Winston.

Tarif : entre 40 et 50 euros la soirée.

Les + : la programmation

Les – : un public âgé et intolérant – tarif très élevé malgré une enveloppe totale de 1,875 million d’euros de subventions

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 

la roque d'anthÇron

Festival international de piano de La Roque d’Anthéron

35e édition. Du 24 juillet au 21 août à La Roque d’Anthéron, près d’Aix-en-Provence

Lieu : principalement le Parc du Château des Florans mais plus de 10 lieux différents.

Un festival emblématique avec une scène mythique, «La meilleure conque acoustique en Europe», selon René Martin, fondateur du Festival.

Artistes invités : les jeunes talents comme les plus grands interprètes internationaux, dans tous les styles : baroque, classique, romantique, contemporain.

Le + : une scène incroyable au coeur d’un immense parc, construite sur pilotis au-dessus d’un bassin d’eau, surplombée d’une conque acoustique qui s’illumine lorsque la nuit tombe.

Le – : le prix des places … il peut monter jusqu’à 50 euros pour les plus chères, mais des réductions sont disponibles, notamment pour les moins de 16 ans.

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂

Les festivals étudiants

delta festival

Delta Festival

Le 27 juin, toujours sur les plages du Prado, à Marseille.

Artistes programmés : Blonde, Faul, Lost Frequencies, Milk & Sugar, Ninetoes, Gush, Mozambo, Kristian Nairn (Hodor).

Tarif : 25/35 euros.

Les + : un festival sur la plage + des activités sportives + beaucoup de monde attendu sur place

Les – : Hodor de Game of Thrones – gavé de teens 18-21

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

toukouleur carrÇ

Toukouleur

Le vendredi 22 mai sur le campus de Luminy, à Marseille. Le festival étudiant, bénévole et gratuit a cette année pour thème les Utopies Réalisables. Groupes locaux et groupes étudiants toute la soirée, mais aussi un espace cuisine du monde et un village associatif.

Les + : un festival gratuit, étudiant et sur le campus de luminy + l’ambiance

Les – : la programmation

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂

Un peu plus loin

buenaonda

La Buena Onda Positiv Music Fest

Du mercredi 15 au dimanche 19 juillet, à Privas en Ardèche (à deux heures de Marseille).

Un des nombreux festivals estivaux en Ardèche. Thème de cette deuxième édition : entre ciel et mer. Le premier jour est gratuit mais sans le mur de son principal, pour découvrir l’univers de la Buena Onda et « se rencontrer les uns les autres dans le calme et la bonne humeur ».

Au programme de jeudi à dimanche, techno, trance, musique underground, alternative et scène chill. Pas de grosses têtes d’affiche racoleuses mais de jolis noms comme Oliver Huntemann, Victor Ruiz, Dubspeeka, Pragmatix, Oddwave, Wicked Wild et plus de 80 artistes à découvrir.

Tarif : 50 euros les cinq jours et quatre nuits, camping inclus

Les + : de bonnes vibes en perspective dans une région magnifique + un festival jeune

Les – : le revers de la médaille d’un festival jeune : l’organisation sera peut-être un peu hasardeuse

Notre envie d’y aller: 🙂 🙂 🙂

festivalavignon

Festival d’Avignon

Du 4 au 25 juillet.

Plus grand festival de spectacle vivant en France qui investit plus de 30 lieux de la ville, et ce sans compter les innombrables propositions du Off. Bien que raccourci cette année, il demeure un festival différent, familial et festif qui compte dans la vitrine de la France.

Les + : le cadre + la programmation + l’ambiance

Les – : festival en péril

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 🙂 

kolorz

Kolorz Festival

Les 17 et 18 juillet de 21h à 6h.

Avec des têtes d’affiche comme Laurent Garnier, Maceo Plex, Jeff Mills, Rodhad, Kölsch, Recondite ou The Driver, Kolorz annonce d’emblée la couleur, le tout dans un cadre agréable : le Château Durbesson.

Tarif : 27,5 euros, 44 euros pour le pass 2 jours

Les + : le cadre + la programmation

Les – : compliqué de trouver des moins quand on y est jamais allé, en tout cas la prog a l’air pas mal

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 

worldwide carrÇ

Worldwide festival sète 2015

Du 6 au 12 juillet 2015, la 10ème édition du Worldwide Festival Sète vous attend!

 Cette dixième édition sera pour nous l’occasion de se remémorer dix années inoubliables, grâce au public, grâce aux artistes, et d’en souhaiter au moins dix autres tout aussi excitantes.

Les + : Du beau monde (Laurent Garnier, James Blake, Henrik Schwartz…) + Open air + sale ambiance

Les – : Un peu loin de la maison !

Notre envie d’y aller : 🙂 🙂 🙂 🙂 

Si on y va c’est vraiment qu’on est invité

acontraluz

Acontraluz

Du 3 au 5 septembre, sur l’esplanade du J4.

Lives de musique urbaine le jeudi, deep house le vendredi et disco/funk le samedi. Au programme pour l’instant, De Le Soul (live), The Magician, Amine edge and dance, Zimmer, Solumun, Darius, Bondax, Breakbot, Flight Facilities, The 2 Bears, Todd Terje, DJ Koze, De la Soul.

Pass trois jours Early bird à 44 euros au lieu de 71 euros.

Les + : un moment de fête en plein air + De La Soul + Todd Terje

Les – : l’édition précédente, voir ici – toutes les blogueuses mode chaussées par leur partenaire Caterpillar – l’ambiance m’as-tu-vu

Notre envie d’y aller : 🙂 

poitiv

Positiv Festival

Les 21 et 22 août, aux Docks des Suds, avec pour l’instant, Paul Kalkbrenner, Fakear, Zeds Dead, Hudson Mohawke, Odesza, Dillon Francis, Joke MTP, What So Not, Mr. Carmack, Subb-an, Set&Match, FKJ, Cyril Hahn, Sango, Mura masa, Sam Gellaitry, Lido, Point Point, Iamnobodi, Matt Sassari.

Tarif : 30/40 euros la soirée, 45/60 euros le pass deux jours.

Les + : 4 scènes + de la musique électronique pour tous les goûts

Les – : manifestement qu’une scène le vendredi – souvenirs amers de la précédente édition (événement « sur-jaugé », un monde dingue au bar, 48 € l’entrée sur place, musique pas ouf)

Notre envie d’y aller : 🙂 

36 Réponses à “LES FESTIVALS À NE PAS MANQUER DANS LA RÉGION”

  1. lolo

    les petits culs de Cannes, les aisselles poilues, les blogueuses en Caterpillar… le thème c’est quoi? les festivals en PACA ou le sexisme quotidien d’une bande de petits cismecs « au ton libre et insolent »?

  2. Non mais ça va, pas trop sexiste votre article de merde ?? En toute simplicité hein, faut pas vous géner. Putain de gosses de riches de merde, c’est papa qui vous a appris ? Et maman est sous AD pendant ce temps là?
    Bande de sous bites, ces festivals ne méritent pas d’endurer votre présence nauséabonde, pas plus que la race humaine en général. A vos cordes !

  3. jean

    bande de sexistes de merde.
    là vous êtes contents parce que vous faites le buzz, mais quand votre page sera fermée ou que plus personne ne voudra bosser ac vous, vous vous marrerez moins.

  4. gaétan

    en fait, pr vous, le seul intérêt des festoches c’est mater les filles?
    ça en dit long sur la qualité de votre analyse….

    ce site est vraiment tout pourri.

  5. sofie

    en tant que femme, je suis profondément offensée par ce que je lis dans cet article.
    quel manque de respect pr la moitié de votre lectorat. et pr la moitié du public de ces festivals dont vous faites la publicité. à moins que, dans votre logique, les femmes ne lisent pas, et ne quittent pas leur cuisine.

    quelle tristesse.

    • marc

      moi aussi, en tant qu’homme, je suis profondément blessé de voir que j’appartiens au même groupe dominant que les auteurs de cet articles.
      ce sexisme quotidien, qui, sans doute, se veut frais, léger et plein d’humour, est révoltant.
      tout comme les gens qui sont à l’origine de cet article et se prétendent journalistes.

  6. Naffissatou Tragée

    Je suis surprise, vous ne parlez pas du festival des cons à petites bites dont vous êtes les organisateurs. Il vaut pas le coup celui-là

  7. Océana

    Heureuse d’apprendre qu’il y a des petits culs dans certains festivals. Vous n’avez certainement pas grand chose dans le crâne et dans le slip pour être aussi sexiste et degrader le sexe fort.

  8. Wahou. Y’a pourtant pas énormément de trucs d’écrits, dans cet article, et vous avez quand même réussi a y caler des stupidités sexistes faiblardes… Le journalisme de haut vol : copier-coller la prog des festoches et insérer deux trois vannes façon « entre mecs ».
    J’applaudis l’effort, les bras en l’air, dans l’espoir que mes aisselles poilues vous inspirent un nouvel article musical.

  9. Putain les mecs vous êtes des cons. Tant mieux si les aisselles poilues vous dérangent au point de conter dans un point négatif contre un festival, parce que j’espère sincèrement pas y voir vos gueules de bros pitoyables. Au fait, breaking news: chacun fait ce qu’il veut de son corps et de ses aisselles. Les meufs sont pas tenues de faire un effort pour vous plaire. Vous dégoûtez et vous faites pitié.

  10. Cibie

    En plus d’être de sales sexistes à trois francs six sous, votre site est à chier : entre les commentaires qui dépassent, les textes qui se chevauchent et l’agencement mal pensé, c’est vraiment de la merde il n’y a pas d’autre mot. Ceci dit ça se tient, il serait incohérent de trouver un contenu lamentable sur un site de qualité. C’est donc sans doute un choix de la rédaction d’avoir fait appel à une agence web de très bas standing.

  11. Chloé

    Damn, tout ça sent méchamment le sécateur les cismecs. C’est quand même triste d’arriver à faire autant de la merde quand on vous demande juste de faire des mini critiques de festivals. Reniflez donc mes poils d’aisselles et buvez mes règles au passage, ça ne pourra que vous faire du bien (et puis on sait jamais, peut-être que ça se soigne, le blancishetmequisme).

  12. Nosexisme

    Outrée par les commentaires! C’est pas avec ce genre de réponses trouvées dans le caniveau qu’on changera quoi que ce soit au sexisme ambiant. Et puis calmos, pas de quoi déverser un mur d’insulte pour 2 points de mauvais goût.

  13. La Nuit Magazine

    On tient quand même à préciser que nous n’avons voulu blesser personne dans cet article. Nous présentons nos excuses à tous ceux que nous avons pu offenser avec nos blagues potaches.

    Pour vous montrer que nous vous avons entendu, nous venons de déplacer le commentaire «des meufs avec des poils sous les bras» dans les + du festival Dubstation.

    • lolo

      par ailleurs, le sexisme n’est pas une « blague potache ». c’est une oppression. la même qui entraine la mort d’une femme tous les trois jours sous les coups de son mari, la même qui permet qu’il y ait lieu, en France, entre 60000 et 80000 viols par ans, la même qui est à l’origine des 20% d’écart de salaire.
      grosse poilade en effet.

    • Je suis une fille et pourtant votre analyse des festoches m’a faite rire…c’est grave doc ?!!! Sans dec, il y a pire… et moi aussi je regarde les p’tits cul de mec ! C’est grave ? Pardon les gars, vous n’êtes pas que des bouts de viande… ceci dit, quand tu tombes dans une soirée de merde, style la nouvelle version pourrave parisienne des toits terrasses du moment, il ne reste plus qu’à faire des analyses ras les pâquerettes pour se détendre un peu, non ?
      Bref vive les p’tits cul, les gros culs, les poilus les pointus et même les barbus…
      Sinon, parlez un peu des tarifs des consos, des filles d’attentes interminables pour acheter un pauvre jeton pour de nouveau attendre au bar, puis re re pour aller au toilettes… bon critère pour choisir les lieux non ?

  14. Bah quoi ? C’est quand même pas de ma faute si la mère du rédacteur a honte de lui. Et/ou s’il n’aime pas sa mère (rapport au fait qu’elle a pas un petit cul.)
    Dans tous les cas elle a besoin d’ad, la pauvre. Qui êtes vous pour les lui refuser? Aucune légitimité!

  15. zozo

    bravo à ceux/celles qui ont dénoncé la bêtise aveugle de l’auteur de l’article, ceci dit il doit se sentir bien bête et ne doit pas tout comprendre le pauvre.

  16. Je trouve plutôt amusant de critiquer certains festival qui n’ont encore jamais eu lieu (Delta festival et Holi Open Color entre autre). Le holi open color est un évènement organisé par des étudiants, n’hésitez pas à faire votre travail et à le reclasser dans la bonne section. Encore une belle recherche journalistique derrière un article de grande qualité.
    Allé BISOUS.

  17. Gdupoilauxaisselles

    Avez-vous déjà vu un critique gastronomique juger un plat avant de l’avoir mangé ?
    Mes poils et moi même sommes ravis d’avoir un festival dans lequel aller !!!!

    • Cédoux

      Moi personnellement, je suivrais vos aisselles poilues partout où ils iront festoyer !
      Par contre j’ai toujours pas trouvé de festivals dans cette esprit mais peut être que vous pourriez à m’aider à établir cette liste ?
      Vive les aisselles libres

  18. Coucou ! Je ne reviens pas sur la polémique liée au sexisme de l’article mais je voulais apporter quelques corrections : Le Vitrolles Sun Festival a lieu sur trois jours, le dimanche 12 juillet est gratuit, les autres soirs à 15€, 4 artistes par soirée, et pas 20 comme vous l’indiquez. Et oui c’est un petit festival en effet, nous sommes, comme c’est le cas pour pas mal de festival cités, une petite poignée à bosser toute l’année dessus en plus de nos jobs respectifs pour faire venir au moins 3500 festivaliers (chiffre 2014) et quelques têtes d’affiches. En espérant vous y voir même si vous n’avez mis que 2 étoiles 😉 ! Sophie C.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>