HADRA TRANCE FESTIVAL : ON EN REDEMANDE

Comme vous le savez qui dit été dit festival, et en la matière, La Nuit Magazine à son coup de cœur déclaré : Le Hadra Trance Festival. Pour s’y être déjà frotté l’année dernière, on commence à sentir les fourmis dans nos jambes à force d’attendre la prochaine édition en août.

En quelques années, le Hadra a su s’imposer comme l’un des plus importants festivals du genre en Europe aux côtés des fameux Boom Festival et Ozora, avec lesquels la comparaison est très largement méritée, car passer à côté du Hadra c’est risquer de passer à côté des meilleures vacances de ta vie.

hadra2011_489Question cadre, le festival propose deux énormes scènes perchées sur les plateaux des montagnes du Vercors, un lieu unique pour profiter d’un line-up interminable faisant la part belle aux musiques trances tout en proposant également des sons dub, dubstep, drum’n bass, jungle, world et chill out. De quoi danser toute la nuit, puis admirer le soleil se lever dans un cadre somptueux sans s’arrêter, car autant vous le dire le Hadra saura rassasier même le plus coriace des teckos en proposant de la musique quasiment 24/24. Et comme 4 jours c’est long, les espaces détentes sont légions pour reprendre des forces en journée.

hadra-2011_153Mais ce qui fait le vrai charme du festival et ce que tu pourras raconter à ta maman en rentrant, outre son cadre hors norme, c’est l’ambiance incroyable que ses organisateurs ont su y insuffler. On replonge dans une sorte de paradis hippy, à croire qu’un parfum d’amour général flotte dans les airs. Tout le monde est sympa ! J’avais jamais vu un service de sécurité aussi cool et peinard. À croire que, comme le dit le plus sérieusement du monde la prof de Tai-chi qui m’a initié à la pratique l’année dernière, « Une bonne Dub bien grasse, ça ouvre les chakras ».

Parce que oui, en marge du festival et de la musique, il y a pas mal d’autres attractions et ateliers, tous gratuits ou libres de participation, à commencer par les innombrables apéros sur le camping, les cours de Tai-chi, massages, spectacles de jonglage, de cracheurs de feu etc (et autant te dire qu’à partir d’une certaine heure ça devient vite un putain de spectacle!). Sans compter la nourriture et la boisson qui déjouent toutes les tares habituelles des festivals, puisqu’en plus d’être vraiment pas très chères, on mange extrêmement bien. C’est même ça le petit plus du Hadra, un festival respectueux de la nature (festival le plus vert de France, le seul qui soit récompensé du Greener Award Festival,  en tant que « festival recommandé pour sa conscience écologique » s’il vous plait !) et de son environnement, donc des festivaliers. Par conséquent, non seulement vous pourrez ramener toute la bouffe et la boisson que vous voudrez sur place, du moment que vos bouteilles ne sont pas en verre, mais vous pourrez aussi goûter à des plats garantis bios et produits localement. Et croyez-moi, c’est le genre de détail qui fait qu’au petit matin on se dit « bordel, on est bien là ».

Bref une fois de plus, La Nuit Magazine ressort sa tente, prépare ses t-shirt les plus psychédéliques pour bien faire tripper les types qui danseront derrière, et prends son billet pour le Hadra.

Le Hadra Trance Festival cette année c’est du 30 août au 2 septembre à Lans-en-Vercors (Grenoble), de quoi finir l’été en beauté et se laisser le temps de se remettre pour Marsatac…

Et la GROSSE surprise, c’est que très bientôt, 2 pass seront à gagner sur La Nuit Magazine, gardes-y un oeil! Rejoins-nous sur la page pour ne pas passer à côté!

Site officiel : http://www.hadra.net
Préventes ici

hadra2011_002

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>