LES 48H CHRONO DE LA FRICHE : « MARSEILLE ET BERLIN SONT DEUX VILLES QUI SE RESSEMBLENT »

Depuis trois ans, Antonia Blau observe la mutation de Marseille. Cette berlinoise est la responsable du bureau de liaison de la Goethe-Institut, une des plus importantes institutions culturelles allemandes. Installé depuis début 2014 à la Friche la Belle-de-Mai, le centre a pour mission de diffuser la culture germanique, notamment via des événements. Cette année, ils se sont alliés à la Friche afin de proposer une édition spéciale Berlin aux 48H Chrono.

La quatrième édition des 48H Chrono qui se déroulera du 12 au 14 juin à la Friche Belle-de-Mai a pour objectif de faire connaître aux marseillais la nouvelle scène berlinoise mais aussi de tisser un lien entre les deux métropoles. « Marseille et Berlin sont deux villes qui se ressemblent. Elles sont toutes deux assez pauvres du point de vue économique mais riches en propositions culturelles et artistiques, elles sont très cosmopolites, et elles possèdent toutes deux de nombreuses friches artistiques. Il y a beaucoup de choses à faire entre ces deux-là ». En disant cela, Antonia Blau, responsable du bureau de liaison de la Goethe-Institut à Marseille évoque le Berlin post-réunification. « Je trouve que la Friche de la Belle-de-Mai fait partie de ces endroits qui font échos à cette époque-là. Marseille est une ville en pleine expansion, et il faut dire qu’il y a de quoi faire au niveau de l’espace. Le problème, c’est qu’il n’y a pas assez d’initiatives, surtout en ce qui concerne la vie nocturne. À Berlin, cela 

16 - Marsatac 2014 @ Friche Belle de Mai

s’est développé dans les années 90. Après la chute du mur, c’était le chaos dans la ville, et les soirées undergrounds ont commencé à pousser comme des champignons dans des centaines d’endroits laissés à l’abandon, vides. À l’époque, tout était alors possible. C’est là que s’est développée cette scène techno allemande que l’on connaît aujourd’hui, celle qui a permis notamment de rétablir le lien entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest », nous raconte-t-elle avec entrain.

La Friche se met à l’heure berlinoise

En ce qui concerne les 48h Chrono, Antonia explique que la Friche La Belle-de-Mai est le lieu idéal pour exploiter le projet dans toutes ses facettes en raison de son espace, de ses structures, et de sa liberté de mouvement. « Cette année, on a même investi un espace normalement interdit au public », justifie-t-elle. Au programme, un large éventail d’activités sportives et culturelles à la sauce berlinoise. Des vélos pour se déplacer, du ping-pong pour se divertir, du yoga pour se relaxer, tout est mis en œuvre pour transformer l’ancienne manufacture de tabac en véritable capitale allemande le temps d’un week-end. La métamorphose s’amorcera dès le vendredi soir avec le spectacle de danse du collectif S-H-I-F-T-S, le plateau radio de Radio Grenouille qui invite C.C.R (Cave Carli Radio) et la radio germanique Reboot FM sur le toit-terrasse, ou encore le DJ set de DJ Ipek aux grandes Tables, véritable cocktail musical et mosaïque turco-allemande. Le samedi, les performances artistiques en tout genre envahiront l’intégralité du site avant de laisser place au repas de minuit, l’occasion de reprendre des forces avant la soirée Berlin Current. Ainsi, pendant 8h non-stop la nouvelle scène électronique berlinoise s’emparera du Cabaret Aléatoire, entre techno et expérimentations sonores. Et pour les plus vaillants, un brunch sera proposé le lendemain matin dès 10h sur le toit. Le dimanche sera aussi l’occasion d’aborder Berlin de manière plus formelle, en se concentrant par exemple sur les différentes initiatives alternatives qui habitent cette ville qui ne dort jamais.

11391131_770957446335756_3990889295063322241_n

2 Réponses à “LES 48H CHRONO DE LA FRICHE : « MARSEILLE ET BERLIN SONT DEUX VILLES QUI SE RESSEMBLENT »”

  1. Criado mick

    Superbe soirée qui s’annonce le seul reproche à faire au cabaret c’est l’interdiction d’entrée après 2h du matin pour nous qui finissons a cette heure travaillant dans un débit de boisson, comment fait on pour allé boire un verre a la friche mais pas comme la semaine dernière ou tous les énèrvés jetaient des bouteilles dans tous les sens!!! Comment peut on faire une publicité 22H6h et ne plus laisser rentrer personne a 2 h je sais que la friche a des subventions mais ce n’est pas une raison pour laisser les personnes venue boire un verre tranquilou aprés leurs taf?? Je ne comprends pas ! Faite un effort le prochain coup au moins jusqu’à 3 h du mat! Bref bonne soirée quand même

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>