CONCOURS: 10 ANS BORN BAD RECORDS @ CABARET ALÉATOIRE – 13/05

Plus de bons plans pour sortir à Marseille par ici

Born Bad Records sévit depuis 10 ans sur la scène rock française. Ce heureux coup du hasard tient aux seuls épaules de son fondateur Jean-Baptiste Guillot et à sa vision radicale de l’indépendance: « En dix ans, j’ai toujours tout fait seul, je n’ai pas même recruté un stagiaire… » Cette semaine sera d’ailleurs l’occasion de revenir sur son parcours et les raisons qui font de Born Bad l’un des labels hexagonaux les plus intéressants de la dernière décennie. 

L’anniversaire se joue en deux temps, le Cabaret ce samedi et le Théâtre du Merlan le 18 mai avec Group Doueh & Cheveu, alors forcément tu n’as pas terminé d’entendre parler de Born Bad par ici. 

 

RENSEIGNEMENTS SAS:

La SAS Concerts, My Favorite & BORN BAD RECORDS présentent :
LES 10 ANS DE BORN BAD RECORDS

13 MAI 2017
Cabaret Aleatoire
41 Rue Jobin, 13003 Marseille
19h30 – 15€
Frustration + J.C.Satàn + Usé

☀︎ FRUSTRATION ☀︎
Les présenter une énième fois serait leur manquer de respect. Mais rappeler pourquoi ils sont importants ne peut pas faire de mal. Historiquement liés à la montée de puissance de Born Bad Records, dont ils furent la toute première sortie, les membres de Frustration font figure de grands frères bienveillants de toute la scène indé française. Leur parcours même est symbolique : issus du milieu garage qui tournait en circuit fermé dans les années 90, ils ont délaissé le rock à tatouages/gomina pour tenter autre chose : un truc à la croisée du punk et de la cold wave, de Metal Urbain, Killing Joke, et Joy Division…

J.C. SATÀN
Au commencement, il n’y avait rien ou presque. Le souffle des amplis troublait à peine la surface des eaux. Ceux que le sort avait fait naître au mauvais endroit de la Création cédaient à l’abattement et la résignation… C’était ainsi : on se ruinait pour adorer des idoles étrangères, en admettant que le miracle n’aurait jamais lieu chez nous. Et puis, une cohorte d’anges rebelles appela à la sédition. Parmi eux, un « porteur de lumière », Lucifer-de lance d’une génération qui créa sa propre scène, quasiment de toute pièce : le bien-nommé J.C. Satàn. Furieux, spontané, sans complexe.

USÉ
Comment qualifier la musique de Nicolas Belvalette, aka USÉ ?
On peut s’évertuer à empiler tout ce que cela nous rappelle, punk, indus, noise, kraut… Mais arrêtons ici.
En disant ça, on n’évoque que la surface, que ce qui pourrait rattacher sa musique à quelque autre projet, et c’est donc foncièrement inutile.
USÉ c’est un mec qui arrive seul sur scène armé d’une batterie et d’une guitare posée devant lui. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, vous assistez à un déchainement rythmique, une séance hypnotique collective, expérience chamanique, le fatras des tom, caisses claires et cymbales, cordes de guitares, tout ca vous ramène à l’état primal.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Infos pratiques – 10 ans Born Bad Records @ Cabaret Aléatoire – 41, rue Jobin (3ème) – samedi 13 mai – 19h30 – 15€ 

Billetterie, par ici. 

Event Fb, par ici.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Pour tenter de remporter l’une des 4 places en jeu:

  • Like la page La Nuit Magazine
  • Laisse « 10 ans Born Bad Records @ Cabaret Aléatoire » en commentaire de l’article sur notre page Facebook
  • Partage ton article préféré de La Nuit Magazine en confidentialité publique sur ton profil Facebook avec la mention « La Nuit Magazine fait gagner des places pour les 10 ans de Born Bad Records au Cabaret Aléatoire »

Un tirage au sort aura lieu jeudi soir, et les résultats seront communiqués par MP Fb ou mail aux gagnants.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>