FAIT D’IVRESSE #05: PASSER UNE BONNE SOIRÉE AVEC 5€ DE BUDGET

La Crise se porte manifestement mieux que tes finances au 10 du mois. Tu te crois plus malin que la moyenne et tu n’es toujours pas prêt à lâcher un billet rouge pour un cocktail, surtout que tu es bien informé des tarifs de la Rahmaninov chez Lidl. Bref t’es voué à être parcimonieux, et tu comptes bien cacher ton jeu. Allez, on va te donner quelques tuyaux pour ne sortir qu’avec 5 balles.

 

LA BOUTEILLE DE VINASSE QUE TU RAMÈNES CHEZ TES POTES.

Il existe quelques bonnes quilles de rouge à moins de 3€ en supermarché. Un Pierre Chanau à 2,30€ est un vin plutôt floral et assez facile en bouche. Il passera facilement pour un bon cru auprès de tes potes. Avec ton pif sous le bras et 2,70€ en poche tu pourras te pointer à un apéro où tu as été convié, pas de quoi faire le fier non plus mais au moins tu n’arrives pas les mains vides. Une fois chez tes potes, l’objectif est maintenant de tuer tout l’alcool fort que tu trouveras, n’hésite pas à alterner Vodka, Rhum et Wisky si tu veux repartir de là au plus mal.

LE MIX.

C’est ce bon vieux mix bien chargé qui pourra peut être faire la diff’, et généralement, quelqu’un propose toujours d’en faire un au moment où tout le monde décide de bouger vers la suite des festivités. Tu interviens au moment du dosage, tu as la main lourde. Ne fais pas le timide et n’hésite pas à proposer un Long Island (délicat mélange de Vodka, Gin, Rhum blanc, Cointreau, Tequila, jus de citron et coca), tu resteras dans le thème du mélange d’alcool, ce qui te mettra au plus mal pour un minimum de gorgées et de dépenses. Ne pousse pas le vice en voulant embarquer le Pierre Chanau pour la route, ça te fera remarquer.

UNE HALTE PAR UN VERNISSAGE.

En bon crevard qui se respecte, tu as tes bons plans et tu connais bien les vernissages, au point d’être devenu spécialiste en art contemporain, dans sa pratique esthétique avant-gardiste et ses buffets plus ou moins fournis. Sache qu’un vernissage est toujours un bon moyen pour s’envoyer quelques tomates cerise à l’œil et du mauvais rosé. Avec l’expérience tu atterriras dans des lieux plus haut de gamme où il sera possible de torpiller le généreux buffet offert par le consulat Luxembourgeois, ses macarons au foie gras et son Gewurztraminer. Ne te sens pas mal à l’aise dans le rôle du pique-assiette, nombreux sont ceux qui s’intéressent plus au buffet qu’a ce qui est exposé.

ÊTRE INSCRIT SUR LA GUEST LIST.

Si tu fais une soirée avec 5 balles, il va de soi que tu auras du mal à te payer une entrée à 10€. Le but n’étant pas de mendier auprès de tes potes, tu ne vas pas leur gratter l’entrée. Il faut alors que tu fasses jouer ton réseau et tes connaissances pour arriver à ce que ton nom se retrouve sur la fameuse «guest list». Pour ça rien de plus simple, il suffit de :

– connaître l’organisateur

– connaître le dj

– avoir un lien de parenté avec le patron du club

– être influent

– avoir de la tchatche

– être photographe

– être le seul détenteur de la clef usb que le dj a oublié chez toi

Être sur liste te fera donc rentrer en soirée sans dépenser un centime, avec un peu de chance tu auras accès aux backstages, aux cacahuètes en loges et aux bouteilles qui ne traînent jamais loin des djs.

SE FAIRE PAYER UN COUP.

Une fois dans la soirée, tu peux jouir de la quantité d’alcool qui continue à couler dans tes veines, et tu te féliciteras sûrement d’avoir mélangé tant de liquides fortement titrés dans tes mixes. Il te reste toujours 2,70€ dans la poche et peut être que ton budget sera miraculeusement gonflé si tu trouves 1€ dans le canapé en retrait du dancefloor. Quoi qu’il en soit, garde bien ton or pour l’utiliser au moment le plus opportun, ne fais pas l’erreur de te payer un shooter à 2€ d’entrée de jeu, tu es de toute façon déjà suffisamment ivre. Si tes potes te proposent d’aller faire un tour du coté du bar, cache la misère en leur disant que tu es déjà bien trop ivre pour le moment.

Si un quelconque effet de déshydratation se fait ressentir, tu n’as qu’à aller faire un tour aux toilettes, il est de plus en plus rare que les patrons d’établissement ne mettent que de l’eau chaude aux lavabos.

Il est aussi fort probable que tu croises Julie dans la soirée, dans ce cas mets le paquet et rappelle lui qu’elle te doit soi-disant un verre, rien à craindre, Julie est le genre de fille qui t’abreuvera comme une mère.

La dernière technique mais de loin la moins « safe » consiste à tirer des verres qui traînent à gauche et à droite, mais Julie te dira que ça lui a déjà valu quelques herpès et deux interdictions de bar donc à toi de faire tes choix.

BRANCHER JULIE AVEC LE SERVEUR.

Tu peux aussi être bien plus combinard et jouer l’entremetteur entre Julie et  Manu, le barman. Bien que Manu soit un peu con et pas plus sexy, il est derrière le bar et détient donc un pouvoir non négligeable sur la tireuse à bière, ton alcoolémie et certaines femmes. Afin que tu aies toutes les cartes en main, il faut que tu comprennes que Manu n’étant pas vraiment le sosie de Brad Pitt, il ne peut jouer que de son statut professionnel pour lisser la béquille à la porte de chez lui. Avec un peu de stratégie de ta part, Manu se jettera sur Julie comme la pauvreté sur le monde et tu seras remercié à grands coups de pintes, pour toi une véritable aubaine.

.

L’AVIS DE GUY, LE SPÉCIALISTE.

guy roux

Ces conseils sont pertinents, mais que faire avec les 2,70€ restants ? Je te propose de les garder pour la fin de soirée, tu pourras alors acheter deux cigarettes à 50 centimes pièce dans une alimentation et un morceau de pizza à 1,70€ dans une boulangerie. Tu peux aussi garder les 2,70€ pour le week-end suivant, mais à force d’appliquer cette technique hebdomadairement tu risques de dégoûter tes potes du Pierre Chanau.

.

.

M.B.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>