EDITO DE COMPTOIR DU 31 JUILLET : CE QU’ON PEUT VRAIMENT FAIRE AVEC 5 EUROS

Chaque semaine, La Nuit Magazine envoie sa newsletter, et chacune d’entre elle est précédée d’un court édito, un rappel de l’actualité à travers l’humeur de son rédacteur. Comme tout le monde ne reçoit pas notre newsletter, on a décidé de partager l’édito de la semaine.

Cette semaine la newsletter a un peu le cul entre deux chaises, la newsletter est perplexe, la newsletter ne sait pas si elle doit pleurer pour les 5 euros d’APL que les étudiants vont perdre. L’opposition est en folie tandis que la majorité trouve ça normal. On est outré d’entendre des propos comme « si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ? », et pour diverses raisons, on l’est tout autant de voir des politiques s’emparer de cette réforme et d’en faire leur principal combat. Bon, puisque c’est la mode de dire ce que l’on peut faire avec un petit billet gris, à la Nuit Magazine, on a mené notre enquête, ailleurs que chez Lidl.

Avec 5 balles, l’étudiant peux s’offrir une prévente pour aller au Club Cabaret le vendredi, mais le choix deviendra vite cornélien lorsqu’il apprendra qu’il peut aussi s’acheter un pack de dix Fritz Braü et repartir avec de la monnaie, étrange qu’avec un nom de pub irlandais, Claire O’Petit n’y ait pas pensé. Comme tout le monde ne se nourrit pas de pain de mie et de haricots verts comme Jean-Luc Mélenchon, il est important que l’étudiant sache que ce qui va être imputé à son APL lui aurait permis de se payer un bon Kébab ou deux bouteilles de vin Roche Mazet qu’il pourrait facilement convertir en Vodka lors d’un apéro à la cité U.

Si l’étudiant habite près de la Plaine, il pourra faire carton plein Au Petit Nice et poser sur la table 2 pastis et un demi, si bien-sûr il n’a pas investit auparavant dans deux tickets d’Euromillion, dans des tampons taxés à 20% ou s’il n’a pas bêtement perdu sa thune.
Les étudiants les moins fêtards risquent eux aussi de voir leur pouvoir d’achat baisser, il ne pourront plus s’acheter de fausses Wayfarer vertes fluo, ni profiter du premier mois d’abonnement au journal le monde à 1€, et pimper sur une brocante relèvera de l’acte surréaliste.

Pas de quoi s’affoler non plus car La Nuit Magazine propose dans son agenda des sorties nocturnes une multitude d’événements gratuits, et fait gagner des places pour les soirées. Tout va bien…

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>