FAST BPM, SLOW LIFE RECORDS

De la musique inspirée par Detroit et les rythmes afro. Un label/collectif de Berlin, aux origines hispano-italiennes. Tout ça à la fois, et tout ça sans contradiction. Reste que c’est pas facile de qualifier simplement en mots la musique de Slow Life Records, et de ses têtes de proue Cecilio et Laurine. Plutôt que de le faire avec tes yeux, je te propose donc de le faire avec tes oreilles.

 Le collectif, établi en 2013, est donc jeune. Une jeunesse dont ils font une force : s’ils sont au centre névralgique de leur musique, à Berlin, et qu’ils en respectent les traditions et l’héritage, leur son se démarque réellement. Leur différence, leur jeunesse, leurs origines multiples, tout ça mène à une musicalité différente, un amour de la mélodie, sans oublier la place centrale accordée à la percussion, le machiniste du collectif étant un percussionniste confirmé avant d’être DJ. Et c’est tout en naturel que l’on emprunte à la house, au disco, à la techno, pour arriver à une sonorité à la fois à contre courant et dans l’air du temps. Tout en contradictions, c’est la marque de fabrique du collectif, jusque dans la dénomination : à l’heure des BPM qui grimpent, un groupe de musiciens aux origines et aux sensibilités diverses travaillent en s’appelant Slow Life.

Pour mieux saisir l’harmonie de ces contradictions, rendez-vous vendredi dans la salle des rotatives de la marseillaise. Cécilio et Laurine y sont en effet invités, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça promet d’être mémorable.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>