INTERVIEW: ONE TRACK BRAIN, LES PREMIERS MOTS DU PROJET TECHNO

Mystérieux projet sur lequel très peu d’informations circulent, nous avons tenté d’en savoir plus sur One Track Brain.

VERSION FRANÇAISE

La Nuit Magazine : Bonjour et merci d’avoir pris le temps de nous parler! Le projet One Track Brain est encore assez mystérieux avec très peu d’informations qui ont filtrés. Peux-tu nous en dire en plus sur toi ?

One Track Brain : Je préfère rester mystérieux là-dessus parce que je préfère laisser la musique s’occuper des explications. Peut-être que c’est un rêve, peut-être que les gens auront toujours besoin d’une histoire derrière la musique et d’une personnalité tangible. En tout cas pour le moment, je préfère me concentrer totalement sur la musique.

La Nuit Magazine : One Track Brain est aussi un label. Qu¹est ce qui t’as donné envie de te lancer dans cette aventure ?

One Track Brain : Le label s’appelle OTB Records et je le co-manage avec un ami, nous sommes deux à gérer ce projet. Nous avions ce désir de démarrer un label depuis longtemps, et maintenant c’est enfin en train de se passer.

La Nuit Magazine : Pour l’instant OTB Records a sorti 2 de tes disques ainsi qu’un EP d’Aggborough. On imagine que tu comptes travailler avec d’autres artistes ?

One Track Brain : Plus de musique et plus d’artiste sont en gestation sur le label !

La Nuit Magazine : Les retours ont été très positifs pour l’instant à ce que j’ai pu voir, on a même vu un petit clin d’oeil de Josh Wink pour Gefühl Operator / Stimulus?

One Track Brain : Oui, il a tweeté une photo des derniers vinyles qu’il venait d’acheter et OTB#003 en faisait partie. Étant donné que “higher state of consciousness” est un classique si influent, c’est un honneur pour nous.


La Nuit Magazine : Est-ce que tu pourrais nous en dire un peu plus sur la musique que tu produis ? Au premier abord c’est de la techno mais ça reste quand même très différent de ce qu¹on entend généralement par techno. Quelles sont tes influences en la matière ?

One Track Brain : Les influences viennent automatiquement et intuitivement de beaucoup de choses. Il y a tellement de producteurs que j’admire. Je suis simplement mon émotion. Un morceau dote d’un cerveau ne peut pas faire de compromis (ndlr: jeu de mot issu de son pseudo One Track Brain).

La Nuit Magazine : Quel a été le premier morceau de musique électronique qui t’aies donné envie de te lancer?

One Track Brain : Je n’arrive pas à me souvenir d’un morceau en particulier. Le besoin de faire de la musique a été si immédiat que j’ai le sentiment qu’il a été présent toute ma vie. Toucher un instrument signifiait créer quelque chose. Mon cheminement personnel a commencé avec des instruments acoustiques, puis électriques, électroniques et enfin digitaux. Dans un sens, j’ai suivi la même évolution que l’humanité sur une période de temps beaucoup plus courte. Je vois simplement un ordinateur comme un instrument de plus. Mais c’est plus compliqué et rafiné qu’un violon !

La Nuit Magazine : Qu’est ce qui, dans les musiques électroniques, t’attire par rapport aux autres styles musicaux ?

One Track Brain : Je ne suis pas attiré par la musique électronique en particulier, mais il se trouve que le laptop est mon instrument favori bien que j’aime aussi travailler avec des machines analogiques.

La Nuit Magazine : Quel est ton top track en ce moment?

One Track Brain : Mixtion – UVB a été le track techno qui a le plus accaparé mon attention l’année dernière.

La Nuit Magazine : Que t’es-tu payé avec ton premier cachet d’artiste et quel est ton pire souvenir de scène ?

One Track Brain : One Track Brain est toujours en attente de son premier concert rémunéré.

La Nuit Magazine : Est-ce qu’on peut bientôt s’attendre à voir One Track Brain tourner sur le circuit des clubs ?

One Track Brain : Sans aucun doute.

ENGLISH VERSION

La Nuit Magazine : Hi, thanks for taking some time to talk to us ! The One Track Brain project is stil quite mysterious and very few information have filtered. Can you tell us more about you ?

One Track Brain : I prefer to stay mysterious because i want to let the music do the talking. Maybe it’s a dream, maybe people will always need the story behind the music, a visual personality. But at least for the moment i want to concentrate totally on the music.

La Nuit Magazine : One Track Brain is also a label. What motivated you to start this adventure ?

One Track Brain : The label is called OTB records and i do this together with a friend, so for OTB records we are 2 people. We have been wanting to start a label for a long time actually, and now it¹s finally happening.

La Nuit Magazine : For now OTB Records has released two records alongside an Aggborough EP. We imagine that you’re planning to work with other artists?

One Track Brain : More music by other artists is in the making!

La Nuit Magazine : The feed-backs seem very positive for the moment, Josh Wink even made a dedication to Gefühl Operator / Stimulus.

One Track Brain : Yes he tweeted a picture of some new vinyls he recently bought and OTB#003 was one of them. Since “higher state of consciousness” is such an influential classic, this is an honour for us.


La Nuit Magazine : Could you tell us a bit more about the music you produce? It looks at first sight as techno but it feels differently than what we are used to with techno in general. What are your influences?

One Track Brain : Influences come automatically and intuitively from many different places. There are so many producers that i admire. But I merely follow my feeling. A One Track Brain cannot make compromises.

La Nuit Magazine : What was the first track that made you want to get started in electronic music production?

One Track Brain : I don’t recall a particular piece of music. The urge to create music has been so instant and feels as if it has been there my whole life. Touching an instrument meant creating something. My personal trip started on acoustic instruments, then electric, then electronic, then digital. So in a way I followed the same road as humanity, although on a shorter timescale. I see a computer merely as another instrument. But it’s more complicated and refined than a violin !

La Nuit Magazine : What do you find in electronic music that you do not find in other genres of music?

One Track Brain : I am not drawn to electronic music in particular, but a laptop just happens to be my favorite instrument. Although i still love working the analogue machines too!

La Nuit Magazine : What’s your top track currently?

One Track Brain : Mixtion ­- UVB has been the techno track that grabbed me the most the past year

La Nuit Magazine : What did you buy with your first artist fee ?

One Track Brain : One Track Brain is staill waiting for his first payed concert.

La Nuit Magazine : Can we soon expect to see One Track Brain on a club tour ?

One Track Brain : Without a doubt !

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>