JEAN-PIERRE, 72 ANS, BOOK LOVER DEPUIS LE CP

La boutique est petite, mais vous ne pouvez pas la louper : les milliers de livres qui s’empilent jusqu’au plafond du 22 rue des Bergers sont tout simplement saisissants. En cinquante ans, on en accumule des choses, Jean-Pierre ne pourra pas dire le contraire. Rencontre avec un bibliophile qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Ce jour-là, il y a du monde. Et pas question de rentrer à plusieurs dans la boutique, on a donc tout le temps de s’imprégner de la vitrine : pêle-mêle, un livre de Cabu, des vieux Bibliothèque Verte et des romans à l’eau de rose.

On attend tranquillement que le client ait trouvé son bonheur. Jean-Pierre (lui aussi, ça ne s’invente pas) vient de Metz pour venir voir son fils à Marseille. À chaque fois, il s’arrête ici pour refaire son stock de livres. Lui aussi est passionné, de livres de science-fiction, et surtout de la série Anticipation aux éditions du Fleuve Noir, soit plus de 2000 livres depuis 1951. Il y a de quoi faire, et pourtant il faut fouiller pour trouver les exemplaires qu’il n’a pas déjà. Heureusement, Jean-Pierre a une liste pour savoir exactement quels livres lui manquent. « 127 ? – J’ai. – 132 ? – J’ai. » À force de fouiller, une pile de livres s’effondre, sans trop de dégâts. Finalement, il repartira avec une demi-douzaine de livres dans le sac à dos.

18 - Librairie de la rue des Bergers @ Notre Dame du Mont
18 – Librairie de la rue des Bergers @ Notre Dame du Mont

Une devanture sobrement baptisée « Librairie » et tout juste assez de place pour tenir à deux debout. À l’intérieur de la bouquinerie, plusieurs milliers de livres s’entassent jusqu’au plafond, de Tintin au pays des Soviets aux vieux guides du Routard. Les plus vieilles pages ont 200 ans. Passant dans la rue, une femme montre la boutique à son amie : « Il est incroyable, tu lui demandes un livre il te le trouve ! ». Pourtant, Jean-Pierre se dit incapable de savoir à quel endroit se trouve chaque ouvrage, mais il est prêt à escalader les piles pour trouver la perle rare. Pas toujours facile à 72 ans et avec des problèmes aux pieds.

« C’est pas un poil que t’as dans la main, c’est une foutue végétation »

Le bouquiniste ouvre ses portes quelques heures par semaine, en général après 15h ; son âge et sa santé ne lui permettent pas plus. Il passe parfois plusieurs jours sans voir l’ombre d’un client, mais ce jour-là, il y a foule, et l’homme qui nous accueille est de bonne humeur.

S’il aime tous les livres, Jean-Pierre a une préférence pour la science-fiction et l’histoire. C’est un incollable sur le sujet, il a même participé à plusieurs jeux radiotélévisés : Quitte ou double (sur Radio Monte Carlo à l’époque), Le Jeu des 1000 francs et même Questions pour un Champion, qu’il n’a pas gagné à son grand regret. « Quand j’étais enfant, on m’appelait l’historien. Je peux citer tous les présidents de la Cinquième République, tous les rois de France… »

Et pourtant, il paraît que quand il était jeune, il était fainéant. « On m’a dit quelque chose de très juste : c’est pas un poil que t’as dans la main, c’est une foutue végétation. »

À 19 ans, il possède déjà mille livres

Cela fait déjà 50 ans qu’il tient sa petite librairie. Si on fait le calcul, il s’est donc retrouvé à gérer la boutique familiale à 22 ans. « Mon frère aussi aimait les livres, mais il était très timide. Moi aussi je l’étais un peu, mais depuis ça va mieux. » Il a exercé le métier de facteur pendant quelques années avant de prendre place derrière ses montagnes de livres. Lui seul sait où poser les pieds dans sa boutique sans tout faire tomber, même si les effondrements sont très fréquents.

Jean-Pierre collectionne et accumule depuis qu’il a appris à lire. Autant dire que ça fait un bail.« Je mourrai sans savoir exactement combien il y en a ici. Mais je me souviens de mon millième livre : j’avais 19 ans. J’aime tous les livres, chacun d’entre eux mérite d’exister. » On demande quand même à l’homme aux milliers de livres lesquels sont ses favoris. Il en cite trois : L’étranger d’Albert Camus, Le Parfum de Patrick Süskind et Des souris et des hommes de John Steinbeck.

16 - Librairie de la rue des Bergers @ Notre Dame du Mont
16 – Librairie de la rue des Bergers @ Notre Dame du Mont

« Je ne serai jamais Marseillais, ils aiment trop le foot et les galéjades »

Si le bouquiniste est originaire de Charente-Maritime et a habité à Marseille toute sa vie, il se considère plutôt comme parisien : « Paris est la plus belle ville du monde. Je ne serai jamais Marseillais, ils aiment trop le foot et les galéjades. » Parisien, mais aussi Népalais : Jean-Pierre est bouleversé par la catastrophe qui a touché « ce Népal qu'[il] aime tant ». Il a connu ce pays lors de deux voyages, « trois mois de bonheur. Les Népalais sont des gens incroyables. »

En ce moment, son problème, c’est son nouveau propriétaire. L’ancien le laissait utiliser une pièce pour stocker une partie de ses livres. Mais le nouveau propriétaire semble en avoir décidé autrement : il les a tous jetés dans la benne à ordures. « C’est un menteur professionnel, il n’a aucun respect. » Jean-Pierre a pu récupéré ses livres de justesse, mais désormais il ne peut plus utiliser la pièce.

Autre motif d’inquiétude, la crise que traverse le marché du livre. Pour cet homme passionné de vieux papier, les nouvelles technologies sont une menace.

« Avant, dans la rue Paradis, il y avait une vingtaine de vendeurs de livres, maintenant il ny en a plus que deux ou trois. Internet est un désastre. Cest le nivellement par le bas, le Français moyen nest plus très intéressant aujourdhui. Le problème, cest que les livres meurent et que de moins en moins de gens sy intéressent. »

>>> La librairie de Jean-Pierre se trouve au 22 rue des Bergers, dans le 1er arrondissement, à côté de l’Église Notre-Dame du Mont. Il n’y a pas d’horaires fixes, mais pour avoir une chance de trouver la porte ouverte mieux vaut passer après 15h.

Rose Nicolas

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>