LE GO’DJO, À LA RENCONTRE DES CULTURES

Pas de place pour le crime au café des rêves.

Le Go’djo, 2, rue des Trois Rois (6ème) / 04.86.12.48.77 / Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h puis de 19h30 à 2h et le dimanche et lundi de 19h30 à 2h. 

Mercredi soir: jazz / jeudi soir: musique africaine / vendredi soir : reggae / samedi soir: boeuf / dimanche 14h-17h: récits et contes pour enfants, 19h-21h : récits et contes pour adultes, projections, repas caritatifs (ponctuel, se renseigner auprès du bar).

Le Go’djo, c’est un bar qui ne paye pas de mine, situé entre le cours Julien et la Plaine, dans un coin un peu pommé où on a tendance à ne pas placer ses billes en soirée. Erreur ! Ce lieu complètement décalé est devenu au fil des semaines un vrai incontournable de nos week-ends, aussi atypique que chaleureux. 

Rentrer au Go’djo pour la première fois, c’est un peu l’aventure ; on a pu s’en rendre compte à la suite d’un concert terminé trop tôt : il nous fallait encore du son mais notre porte-monnaie criait au scandale après un début de soirée sur un coup de tête au Cabaret Aléatoire et un aller/retour en taxi. C’est d’ailleurs le chauffeur qui nous a arrêté devant, nous, on a entendu du reggae et on n’a pas cherché plus loin. Pour certains, le Go’djo c’est « la maison de l’Afrique », et ce soir là ce sobriquet avait pris tout son sens, y entrer c’est voyager, mais pas d’inquiétude on y est accueilli à bras ouverts.

On vous recommande d’y aller le vendredi soir pour le reggae live (quand la team est en forme). Tout se passe suivant l’humeur du moment et les participants, c’est de l’improvisation et les mecs sont vraiment rodés, la qualité est toujours au rendez-vous. Parfois un type débarque, réclame le micro, pose sa voix cinq minutes et repart, il y a une énergie folle et une vraie chaleur humaine. En tout cas, nous, quand le bar est fermé un vendredi soir, on tire vraiment la gueule.

go1Le Go d’jo on ne peut que s’y sentir bien, ça donne l’impression d’aller dans de la famille un peu éloigné. D’ailleurs, on boit dans les mêmes verres que chez nos grand-mères et c’est génial. On se sent presque chez soi (mais pas au point de se balader en caleçon ou de danser nu) et même si on ne connaît pas bien ceux qui nous entourent, de toute façon, c’est la famille. Qui plus est, cette famille là, elle est beaucoup plus psychédélique que la mienne… La spécificité du Go’djo c’est aussi ce qu’ils servent à boire : des rhum arrangés, délicieux et costauds, du rhum-coco, au rhum-framboise en passant par le Ti’ punch (celui là est dur à finir). Il y aura forcément le mélange qui vous fera revenir !

Bref, à l’intérieur, c’est sans doute un des lieux les plus chaleureux et simple de Marseille. Vous pouvez discuter avec absolument tout le monde, et le « merci » qu’on vous adresse après avoir payé votre verre et vraiment sincère. Et pour cause, le Go’djo c’est en fait et surtout un local associatif qui sert à financer les projets de l’association Terre d’Espérance dont il est une sorte de jumeau terrible. L’association s’occupe d’un foyer en Côte d’Ivoire qui vise à accueillir des enfants, à leur fournir des repas, de l’aide aux devoirs, un soutien moral à eux ainsi qu’à leurs parents, ou à peu prêt tout ce dont ils pourraient avoir besoin. Terre d’Espérance c’est aussi des chantiers d’été annuels où on peut découvrir la culture ivoirienne en participant à des réalisations concrètes sur le terrain.

Pour vous imprégnez du travail de Terre d’Espérance ou vous intéresser aux produits de l’artisanat disponibles au Go’djo, c’est surtout en journée qu’il faudra vous y rendre. Vous pourrez en profiter pour y discuter de leur actualité ou de l’actualité en général puisqu’un point presse y est accessible et vous laisse l’opportunité de ne pas l’affronter seul. L’association organise également des ateliers pour susciter le débat, des discussions ou des animations culturelles de conscience du monde et de soi-même.

Bref, aller au Go’djo c’est l’assurance de passer une bonne soirée, on ne s’y est jamais ennuyé, même quand l’équipe a trop la gueule de bois pour jouer. C’est simple, c’est ouvert et c’est pas cher et en plus votre argent est utilisé pour construire un monde meilleur ! Quoi de plus beau ?

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>