L’INSTANT HIP HOP AVEC CABRONCITO [CREVARDS DE LA PLAINE]

L’Instant Hip Hop est un rendez-vous avec les rappeurs marseillais ou de passage à Marseille qui présente lors de chaque épisode un nouveau freestyle ou clip vidéo.

L’INSTANT HIP HOP #1: CABRON CITO

Cabron prépare son premier album solo, mais pas de précipitation, « ça sortira quand ça devra sortir, il ny a pas de hasard. » Pour patienter, La Nuit Magazine sort le clip Keskia Cabron réalisé par Édouard Hartigan et extrait de l’album à venir. Portrait du rappeur, membre des Crevards de la Plaine.

Cabron a découvert la musique avec les rossignols et Starmania. « Quand j’étais petit, mes grands-parents avaient une pièce dédiée aux oiseaux. Je passais des heures à les écouter et à siffloter avec eux (…) J’écoutais Starmania avec mon père, c’était sur des cassettes à l’époque. Mais c’est mon grand-père qui m’a appris à jouer du piano. »

Son attirance pour le rap remonte à 8 Mile, le film sur la vie d’Eminem. « Ça m’a ouvert à l’écriture hip-hop. » Même si son intérêt pour la scène grandit, ce qu’il préfère, c’est se retrouver devant une feuille blanche avec une instru qui tourne. Au début, ses textes parlent surtout de lui-même et de sa vie : « Je décrivais mon quotidien, comme souvent dans le hip-hop, c’est notre vision du monde que l’on retranscrit ». L’apprenti rappeur utilise beaucoup de beats de musique électro, de la minimale surtout. « Je trouvais ça mélodieux, et ça me permettait de travailler mon débit. »

Aujourd’hui, il rappe sur sa vision de l’histoire et du futur de l’humanité. Il s’intéresse aux écrits des « anciens » qui parlent des origines de l’univers. « C’est quelque chose que je trouvais intéressant de partager. » Une inspiration qui fait de plus en plus partie de lui et de son écriture. Dans ce clip, il présente des tatouages au henné : quatre lettres qui signifient « le fils du créateur vient ». « C’est devenu ma philosophie. »

Depuis le tournage du clip, les tatouages au henné ont été remplacés par d’autres, permanents. « Je suis tatoué sur tous les doigts de la main gauche, de l’auriculaire jusqu’au pouce. » Ces symboles représentent selon lui la création de l’univers : l’esprit de l’univers entouré du corps matériel, les forces qui naissent ainsi que les forces en action, le père, la mère et l’enfant ainsi que la Terre et la stabilité.

Cabron cito-2

Son Pseudo ?

« Je pense que ça correspond à une recherche d’identité. » Lui c’est Cabron Cito, le petit enfoiré, « parce que je voulais avoir un nom un peu ironique, mais aussi à cause de mes origines chiliennes. »

Les Crevards de la Plaine, ça a commencé il y a trois ans, quand il a rencontré Moucham à la sortie du Lounge. « On a commencé à freestyler ensemble, et on a senti une osmose. » Avec Moucham, Lokike et PouSh Rec, puis Petit Vronx et Kélévra, ils ont écumé les alentours de la Plaine, au moins une cinquantaine de concerts, avec des groupes de musiciens acoustiques au début. « On n’avait pas besoin de démarcher, ça se faisait naturellement, les gens venaient nous chercher. »

Les Crevards sont de retour sur scène après avoir pris le temps d’un peu de recul. Les membres du groupe ont pu développer d’autres projets, en solo ou avec de nouvelles formations. Ils reviennent sur scène le 2 mai, en première partie de Hugo TSR, et toutes les places sont déjà parties. Ils seront également au Dock des Suds en première partie d’Onyx aux côtés de L’Amir’al, Ksir Makoza et de L’oreille et l’Artdue.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>