Où Sortir: week-end du 24-25-26 avril

JEUDI

Soirée de lancement_NUITMAGSi tu ne l’as pas remarqué c’est que tu as un sérieux problème oculaire, ici ça sent grave la peinture fraiche. Gros coup de neuf sur le site qui grandit pour répondre à de nouvelles ambitions ; et question nouveautés tu vas être servi tout au long de l’année, à commencer par la semaine prochaine : on a en effet pris un poil de retard (classique) sur de grosses grosses fonctionnalités qu’on te présentera quand même au Waaw à partir de 19h30. On t’a aussi réservé un cocktail spécial La Nuit, un blindtest photo où il faudra deviner l’endroit à Marseille où elles ont été prises et une tombola avec une bonne flopée de lots à gagner. Greg Lion, du duo BeatPleasure s’occupera de l’ambiance sonore pour t’amener doucement mais surement vers la suite.

C’est l’escalade au Baby qui ouvre avec une heure d’avance, le lancement c’est maintenant et jusqu’au bout de la nuit entre les mains expertes et le sillon des vinyls de Life Recorder, scientifique local de la house contaminé par la vibe de Detroit, Leen Mysoul de l’émission Touch of Soul sur Radio Grenouille et Fanny, résidente d’U-Percut (19h30/23h @ Waaw, free, puis 23h/6h @ Baby, free).

On a beau n’être qu’en avril, c’est déjà assez l’été pour attaquer les boat parties, première de l’année avec Dj Oil sur le maxi catamaran Ecolorato avec buffet salade et plancha inclus dans le prix franchement discount comparé aux tarifs habituels de ce navire (19h30/22h30, 25€ sur digitick). À 20h pétante, la Salle Gueule t’invite à la projection du film Wild Style réalisé par C. Aheam et tourné en 1981. À l’époque où le hip hop avait encore ses dents de lait, le film retrace les pérégrinations de Ray a.k.a Zoro qui repeignait New York de long en large le doigt ferme sur ses fat caps, et raconte les débuts de cette culture (20h, free).

Hip hop spirit au Café Julien également avec la treizième édition de l’Open Jam Concept qui tient en deux parties avec comme maitre mot l’improvisation. D’une part l’Open Jam Band live à savoir Dj Daz (Iam), Tressym Beatbox, le musicien Fred Laboklandestino, le beatmaker Pak’ Dj Een et Mc K-Méléon. D’autre part les challenges : rap, slam, chant, et danse. (21h30/00h30, 3€, 1€ si challenger)

Ça sent le sapin pour la Cabane de l’Asile qui n’en a plus pour très longtemps, c’est son dernier week-end alors si tu n’as pas encore pris le temps d’aller t’immerger dans cette installation complétement folle, arrête d’attendre. Au programme de ce soir, une performance orchestre participatif qui colle pas mal à l’esprit du lieu, le but étant d’amener un objet sonore non musical (20h30, prix libre).

Dès 22h30, du dancefloor jazz et ses dérivés avec la Move Your Jazz d’Upercut, Nasser en dj set, Seb Bromberger et les noirs résidents à La Dame Noir bar (22h, free), et chez Oogie, c’es Supa Ju aux platines pour un set deep, nu disco et électro rock (19h/1h, free). Côté Dancing, c’est Seb Bromberger qui jouera les prolongations aux côtés de Relatif Yann (00h/6h, free).

 VENDREDI

Le Chalet du Jardin reprend du service, perché en haut du parc de la colline Pierre Puget le superbe cadre accueille le Festival Vinyl On Mars qui proposera dès l’après-midi des stands de disquaires, animations au scratch, graffitis, sleeveface.. avant d’enchainer sur le programme musical monopolisé par les membres du webzine musical Input Selector dont le programme électronique oscille entre groovy & jazzy et dur & martial, le tout édulcoré par la musique mélancolique et minimale d’Élysée (19h/1h, 5€).

Musique électronique, et qui tâche à l’Embobineuse où Totemic 23 présente « Instigator », « série de soirée célébrant la diversité des artistes underground doté de lives improvisés, djs et visuels ». Le line-up est assez parlant, avec R-Zac, duo composé de 69DB et Crystal Distortion des Spiral Tribes, Max Volume dont on préfère préciser qu’il assista à sa première rave party à l’âge de deux semaines, et Empatysm, co-fondateur de Capsule Corp et qui ouvrit l’un des premiers magasins de disque entièrement consacré au hardcore (21h, 9€).

Onzième nocturne à la Friche, comme d’hab les expos sont visibles jusqu’à 22h mais les dernières entrées se font à 21h. Les particularités de cette édition : dialogue entre les architectes Rudy Ricciotti et André Jollivet (19h/20h), suivi d’une projection de « L’Orchidociaste » réalisé par Laetitia Masson et qui traite de Rudy Ricciotti (20h/21h), performance audio-visuelle et danse et à partir de 22h, concerts de Keith Richards Overdose, suivi de Date With Elvis (19h/1h, free).

Côté hip hop, ce soir encore t’es servi entre le Lounge et la MJC d’Aubagne. Au cœur, ce sont La Méthode, Ksir Makoza, Okrat et Blacky Blaak que tu pourras retrouver derrière le micro (21h30, 5€). À Aubagne ni plus ni moins qu’une des figures de toujours du rap hexagonal, Busta Flex sera aux côtés de K-Zano, Schneider et Louchebem (21h/00h, NC).

La tournée des 10 ans du label Chinese Man Records est complète au Dock des Suds, rabats-toi sur la soirée Massilia Hi-Fi Full Crew au Molotov, reggae, dub, jungle, ça te détendra ! (21h, 2/4€). Sinon le Journal Ventilo s’associe à la webradio électro pop rock CWS qui invite le groupe toulonnais El Botcho pour un concert indé pop folk avant d’enchainer sur un dj set aux couleurs de la radio par l’un de ses membres (20h/2h, 3€).

À l’étage de l’Intermédiaire, soirée Liberty en hommage au parrain de la house, Franckie Knuckles, hommage qui devrait rapidement partir en couille puisque sont annoncés : Dj Tee en dj set minimal, électro, H3rtz, house et progressive et Cok Lee Ko en dj set psy progressive (20h/2h, 5€).

Tellement pointue qu’elle commence à piquer la programmation du Baby, retrouves-y ce soir Monoloc, force vive de CLR, aux côtés de Sativa Indica, Aksium & Gabriel Audrin (00h/6h, 10€).

Ça ne rigolera pas tellement non plus au One Again avec une soirée Nuit Rouge Off qui invite deux résidents Concrete, Ben Vedren et S3A pour accompagner jO.z (00h/6h, 10/12€). Enfin, Demian & Relatif Yann exécuteront le combo Dame Noir & Dancing (22h/2h, 00h/6h, free).

SAMEDI

Festival Way-Cup aux Studios Decanis qui commence ce soir pour se terminer dimanche ; au programme des hostilités le Lord Of The Beat, soit concrètement le premier battle de beatmakers de la région, le tout animé par K-Méléon et Mam’s. S’affronteront Slykast, Dj Ph, Will, Cyphoz, Laboklandestino, Mr Lloys, Falback et Jahye devant un jury composé de Djel, Dogg Master et Pak Dj’een (20h, 7€, 10€ le pass 2 jours).

Né à Marseille et expatrié à Paris, Deen Burbigo revient au bercail à l’occasion d’un concert à l’Affranchi et sera accompagné des 400 Coups (20h30, 12/14€).

Lecture scénique de Maxime Reverchon, performance ascensionnelle collective et Lilith & Nora Neko en impro électronique sur korg pour la révérence de La Cabane qui n’aura fait aucun mort si tout se passe bien ce week-end, et c’était pas gagné. En tout cas dorénavant niveau installation, ça va être difficile de faire mieux (20h30, prix libre).

Le Point de Bascule organise un concert de musique classique d’inde du nord avec Partho Sarothy, disciple du célèbre Ravi Shankar qui sera en concert au Sarod accompagné par Nabankur Bhattacharya. Un service de restauration indienne sera mis en place avant le concert (20h30, 10/12€).

Également dans le thème world music, musique ethnique et fusion, l’Équitable Café propose le concert d’Ensala trio au didgeridoo, hang, percussions et flûtes du monde (20h30, prix libre).

Et sinon, double concert rockabilly au Molotov avec Whashington Dead Cats et Hot Rod Zombies (21h, 7€).

Le duo Slow Porn composé de Remain et Phred font faire une fois de plus le grand écart à leur résidence entre le bar et le Dancing. Résidence aussi au Baby, celle d’Anticlimax et Fainst qui invitent Nico Dermen (00h/6h, 10€).

Au One Again, Mokic propose la deuxième Exquisite Pain label party et invite Jozif, signé notemment chez Crosstown Rebels ou Wolf + Lamb (00h/6h, 8/10€).

Plus d’infos:


L’Affranchi – 212, boulevard de St-Marcel (11eme) // L’Asile 404 – 135, rue d’aubagne (6ème) // Le Baby – 2, rue Poggioli  (6ème) // Boat Party sur Le maxi catamaran Ecolorato – embarquement en bas du Vieux Port, en face de la maison Pernod (1er) // Café Julien – 39, Cours Julien (6ème) // Le Chalet du Jardin – 2, rue Vauvenargues (7ème) // La Dame Noir – 30, place Notre Dame du Mont (6ème) // Dock des Suds – 12, rue Urbain V (2ème) // L’Embobineuse – 11, boulevard Boués (3ème) // Équitable Café – 54, cours Julien (6ème) // Friche de la Belle de Mai [Le Cartel / Dernier Cri / Triangle France / Grandes Tables] – 41, rue Jobin (3ème) // L’Intermédiaire (étage) – 63, Place Jean Jaurès (6ème) // Le Lounge – 42, rue des Trois Rois (6ème) // La Machine à Coudre – 6, rue Jean Roque (1er) // MJC L’Escale – chemin Saint-Michel (Aubagne)  // Le Molotov – 3, place Paul Cézanne (6ème) // Le One Again – 91, promenade Georges Pompidou (8ème) // Oogie – 55, cours Julien (6ème) // Point de Bascule – 108, rue Breteuil (6ème) // La Salle Gueule – 8, Rue d’Italie (6ème) // Les Studios Decanis – 1, rue Cadolive (4ème) // Trolleybus X Dame Noir Dancing – 24, Quai rive Neuve  (1er) // U-Percut –127, rue Sainte (1er) // Le WAAW – 17, rue Pastoret (6ème)

2 Réponses à “Où Sortir: week-end du 24-25-26 avril”

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>