QUICKIE : GAME OVER POUR LE HARD ROCK CAFÉ

Ce n’est qu’une demi surprise : d’après des infos qui viennent de La Provence, le Hard Rock Café ne passera pas la rentrée. Ce lieu énorme, placé au bout du Cours Estiennes d’Orves, avait ouvert en grande pompe en 2014, avec le sous titre équivoque du « Plus grand Hard Rock Café d’Europe ».

L’établissement n’a donc pas su trouver sa clientèle, entre touristes qui ne font pas les 50 mètres qui le sépare du Vieux Port et marseillais qui ne se sont jamais retrouvés dans une programmation fantomatique (malgré un repreneur au milieu du chemin qui a tenté de changer les choses), et une politique tarifaire qui ne leur était visiblement pas destinée, avec pour symbole un pastis autour de 8€ à l’ouverture. On s’était d’ailleurs penchés en mai 2016 sur la question, au moment de la reprise, et on nous avait alors promis de nouvelles choses. Visiblement, ça n’aura pas suffi.

Preuve peut-être que le futur de la vie nocturne à Marseille ne se définira jamais en grosses enseignes franchisées et lisses, mais peut-être en s’appuyant sur les initiatives à belle identité, puisque quelques mètres plus hauts, les indépendants de la rue Sainte ouverts à la même époque fleurissent.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>