QUICKIE : GARDER LE MOLOTOV UNDERCOVER

La salle indépendante à besoin de nous.

Comme Sefyu, le Molotov est souvent undercover, et il est indépendant. Tu connais le cours Ju, tu as donc passé quelques bons concerts de cumbia, reggae, rap, dub et de bien d’autres des styles de ce monde près de la rue d’Aubagne. Si t’es un vrai, tu sais même que la salle existait bien avant sous le nom du Balthazar. Reste que l’indépendance ça se paye, et si les efforts des gérants ainsi que l’entraide du quartier permet de faire tenir les murs debout, aujourd’hui le Molotov a besoin de nous. Remplacer quelques caissons généreusement prêtés tous les week-ends, améliorer la clim et de manière générale l’expérience et l’accueil du public, voilà les enjeux pour la salle emblème de l’esprit du quartier. Ce sont des investissements lourds, et vu que l’entrée ne coûte pas 20 balles, des sommes que la salle ne peut pas assumer toute seule. Bref, pense à jeter un peu d’argent dans la boîte pour aider la nuit marseillaise, parce que c’est clair que sans le Molotov, ça serait pas pareil.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>