REDBALL – DU NOUVEAU SUR LE BALLON À MARSEILLE

Vous en avez certainement déjà entendu parler : du 19 au 25 septembre l’artiste américain Kurt Perschke s’installe à Marseille avec son ballon rouge gonflable de cinq mètres de diamètre après être passé par Chicago, Toronto, Sydney, Abu Dhabi, Tapei, la Corée et Barcelone. Nous avons interviewé les organisateurs du Festival Travellings à Marseille ainsi que l’artiste pour en savoir plus sur ce qui se cache derrière ce projet.

Un projet du passage

Attiré par la diversité de Marseille, l’artiste Kurt Perschke a choisi la cité phocéenne comme escale pour sa tournée. Le ballon rouge investira chaque jour un lieu qui ne peut l’accueillir, invitant ainsi le public à explorer jusqu’à devenir voyageur au sein même de sa propre ville. Le RedBall Project est superbe avant-propos au Festival Travellings qui se poursuivra du 25 au 27 septembre à la Cité des arts de la rue et dans le quartier des Aygalades (15e arrondissement), et qui se veut comme une balade artistique dans la ville.

RedBall - Taipei
RedBall – Taipei

Un projet de contrastes

Pour l’artiste Kurt Perschke, l’idée initiale du RedBall Project qui a débuté en 2001, était de changer le regard des passants sur certains endroits qu’on traverse sans s’y attarder, afin de faire naitre une réflexion sur l’espace urbain. Accompagné par Lieux Publics, Kurt Perschke a choisi les emplacements à Marseille avec comme critère qu’ils soient marqués par des contrastes : l’emplacement doit être assez grand mais en même temps toujours un « peu trop petit » pour donner l’impression que le ballon est coincé dans la ville. Il faut également un espace assez dégagé pour que le public puisse prendre du recul sur l’œuvre tout en ayant une possibilité de proximité afin que le ballon puisse être touché. Pour mettre en valeur toutes les facettes de la ville, le choix des lieux est marqué par sa diversité ; ainsi l’ouverture du projet se déroule au MuCEM le 19 septembre – un endroit de passage très central et touristique – et la clôture aura lieu le 25 septembre à la station de métro Bougainville – un quartier plus excentré et populaire mais pas moins fréquenté. « Il y aura de nombreux sites magnifiques et quelques surprises, bien sûr. Pour moi ce n’est pas qu’un seul endroit mais la manière dont l’ensemble du projet crée une expérience », explique Perschke.

RBUK_12_15_0236_tm
RedBall Londres
RBRennes_14_02__0319_tm
RedBall Rennes

L’interaction avec les passants

Tout comme les lieux qui accueillent l’installation, les réactions du public sont très variées : il y a ceux qui prétendent ignorer le changement de leur environnement, ceux qui ont besoin de poser des questions à l’artiste, les enfants qui utilisent le ballon comme terrain de jeu ou alors les touristes qui profitent de ce moment pour une photo exceptionnelle. Pour Perschke, toutes ces réactions font partie de l’œuvre et il se refuse de les juger car elles lui semblent toutes d’égale importance: « L’ampleur, le caractère sensible, la présence physique – ce sont des outils de la sculpture et ici je les utilise comme invitation. Créer un sens de jeu est un métier sérieux », explique Perschke.

Toute la programmation du Festival Travelling

Red Ball Project de Kurt Perschke

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>