REPORT: LES JARDINS SAUVAGES PRÉSENTENT SPIRAL DELUXE

Ça fait maintenant plus de deux semaines que les Jardins Suspendus ont investi le Silo, ce qui équivaut en fait à plusieurs années si on rapporte ça au délais légal pour pondre un report. Mieux vaut tard que jamais comme on dit, surtout qu’on ne pouvait pas passer à côté d’un retour sur cette soirée dont le concept promettait d’emmener la musique électronique sur de nouvelles terres en cinq dates uniques en Europe. On est donc en fait ravi de te rafraîchir la mémoire!
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo – © David Occelli

Petit retour en arrière, Spiral Deluxe c’est l’association de Jeff Mills à 3 autres musiciens dont Gerald Mitchell, son partner in crime au sein d’Underground Resistance ainsi que de 2 musiciens japonais: Kenji Hino et Yumiko Ohno. Le wizard aux commandes de sa TR-909, une basse, un clavier et un synthétiseur Moog, voici les ingrédients réunis sur scène pour créer une passerelle entre le Jazz et la Techno.

Première impression: bon, une chose est sûre, quand tu mets quatre bons musiciens sur une scène, sans surprise: ça joue. Les quatre musiciens proposaient une performance très instinctive, proche de l’improvisation. Une sorte de jam orchestrée par Jeff Mills, avec tout ce que ça pouvait avoir de moments de faiblesse et de moments d’allégresse. Loin d’une performance froide, Spiral Deluxe dégageait au contraire un sentiment profond d’humanité qu’on retrouvait dans la façon avec laquelle les musiciens communiquaient entre eux, ou encore dans la touchante intervention de Jeff Mills lorsqu’il a présenté le projet au public. C’est typiquement dans cette situation, quand tu entends Jeff Mills derrière un micro que tu te dis que quand même, la grosse faiblesse d’un dj set c’est l’absence totale d’échange avec l’artiste que tu es allé voir. Ça a fait un bien fou à tout le monde d’entendre la présentation du projet par son chef d’orchestre. 

Pour être tout à fait honnête, on avait un peu peur de la façon dont la salle allait recevoir Spiral Deluxe tant les infos au sujet du projet était soigneusement gardées secrètes. On imaginait en horreur la salle du Silo pleine à craquer se prendre un concert de jazz dans les oreilles alors que le public était plutôt venu pour de la Techno. Mauvais del. Quelle joie au contraire de voir le public aussi réceptif à un projet si hybride, il était venu au Silo pour danser, et le public n’a pas loupé une miette de ce qu’on lui a servi. Il en a dégusté chaque bouchée. Et ça, ça fait plaisir.

Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo – © David Occelli
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo – © David Occelli

Jeff Mills est comme d’habitude intraitable avec la 909, c’est à ce demander si la machine n’a pas été conçue pour lui. Kenji Hino apporte un vrai groove à la basse, même si effectivement on l’a perdu par moment dans des solos qui manquaient de liant avec le reste de la formation. Et c’est une vraie satisfaction de voir Gerald Mitchell, casquette vissée sur la tête, oeuvrer aux côtés du Wizard.

Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo – © David Occelli

De la difficulté de mêler Jazz et Techno le quatuor s’en sort plutôt bien, Spiral Deluxe est un beau projet expérimental, une inspiration pour le futur, parce qu’il ne faudrait pas que la tentative en reste là. S’il débroussaille le terrain d’une franche collaboration entre deux genres, on attend maintenant celui qui arrivera au parfait mélange entre Techno et Jazz, et on espère qu’il a assisté au concert.

Après la jam qui n’aura laissé personne sur sa faim, Nems-B s’est chargé de rappeler tout le monde à l’ordre avec un set chirurgical, clairement rangé du côté Techno histoire de galvaniser un public déjà conquis.
Et comment ne pas citer Modern Jam qui s’est chargé d’ambiancer le Hall du Silo histoire de faire la queue au bar en musique. Seul regret: une lumière plus tamisée aurait sans doute constitué un terreau plus favorable à la création d’un vrai dancefloor pour honorer leur performance.

Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo
Les Jardins Suspendus présentent Spiral Deluxe au Silo – © David Occelli

Cette soirée sortait clairement des chemins battus, et on remercie chaleureusement les Jardins Suspendus d’avoir mis Marseille sur la carte de Spiral Deluxe. On attend leur prochain rendez-vous au Silo!

TOUTES LES PHOTOS DE LA SOIRÉE – © DAVID OCCELLI

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>