LE SAVANT FOU DE LA GRATTE, SAUCE AIOLI

Le 17 novembre dernier, Jacques Menichetti, accompagné de son luthier Roger Buro et de son groupe de musique, nous présentait son tout nouvel instrument : la MSG. Ca veut dire quoi ça ? Message ? Pas vraiment non. MSG pour Massalia Slap Guitar.
À l’occasion de cette rencontre nous avons pu également découvrir les morceaux du dernier album de son groupe, le DockSide Trio. De belles découvertes, loin des sons bourdonnants de nos dernières soirées. On te raconte tout ça.

Chapeau noir, canne en main, sourire aux lèvres, Jacques Menichetti nous reçoit chaleureusement dans les locaux de l’IEJ. Ce grand homme, féru de musique depuis toujours, présentait son tout nouvel instrument : la MSG. Mais qu’est ce que c’est ? Pas si simple à t’expliquer, mais on se le tente quand même.

La Massalia Slap Guitar est un instrument visuellement très proche de la guitare électrique, mais qui n’en est pas une. C’est un compromis entre la basse et la guitare standard, mais qui ne peut substituer ces deux instru. La MSG possède 5 cordes, émet un son plus grave que la guitare et plus aigu que la basse. Avec tu peux jouer la mélodie, l’accompagnement, et la basse (même si on te le répète qu’elle ne peut pas la remplacer). C’est un excellent instrument d’accompagnement, doté d’une musicalité singulière qui apporte toute l’harmonie au sein d’un groupe. C’est beau ce que je dis n’est-ce pas ?

Une idée qui lui trotte depuis 30 ans

Jacques Menichetti pense à son nouvel instrument depuis une trentaine d’années. “Un jour j’ai eu un flash et j’ai vraiment su ce que je voulais. C’est là que j’ai poussé la porte de la lutherie de Roger”. Roger tu l’auras compris est luthier. C’est cet artisan, installé à Marseille, qui a passé sept années à confectionner le bébé de Jacques. Après de nombreux tests ils ont enfin obtenu un modèle qui convenait à l’ouïe et aux désirs du musicien. Aujourd’hui il en existe qu’un, l’unique et le seul que nous avons eu la chance de découvrir. Trop des “restas” la Nuit (stars pour ceux qui ne l’auraient pas compris).

Présentation de la MSG terminée, place à la démonstration. Et là tu peux pas test, Jacques c’est le dieu de la guitare. Il enfile son instrument et se met à jouer. Le gars est complètement possédé, c’est époustouflant. Tellement que la moitié de la salle tapote son pied en rythme. Nous aussi. Le son est vraiment différent d’une guitare classique, c’est du jamais vu, ou plutôt du jamais entendu. Après cette démo, son groupe le DockSide Trio nous fait également écouter leur dernier album, avec et sans la MSG.

Jacques Menichetti et sa MSG © Aurélie Martinod
Jacques Menichetti et sa MSG © Aurélie Martinod
Une symbiose musicale

Alors sans on aime bien, c’est une musique instrumentale très rythmée. T’as juste envie de te lever et de danser avec ton voisin de chaise. Bon là c’était Jean-Louis Pacull, grand reporter sur RTL, autant te dire que j’ai pas trop osé. Avec, tu entends cette petite touche en plus qui apporte une belle consonance entre les notes. Une sorte de symbiose musicale qui s’installe. Au passage, on aperçoit Jacques toujours possédé, jouant de sa MSG sur la diffusion du disque. Ce mec est énorme.

Finalité de cette rencontre, un très bon moment passé aux côté de ce personnage attachant, maître dans son art. De très belles découvertes, loin de notre récital habituel.

DockSide Trio et Roger Buro © Aurélie Martinod
Le DockSide Trio et Roger Buro © Aurélie Martinod

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>