SPOT : DE LA BIÈRE ET DES CONSOLES RÉTRO AU DERNIER NIVEAU

Le mardi c’est SPOT, le rendez-vous de la Nuit Magazine. Avant le « Où Sortir ? » on se détend en journée, lumière sur des restos, des kebabs, des cafés, des salons de thé, pour assouvir ta soif, ta faim ou ta vie de glandeur. Ce n’est pas avec notre costume de blogueuse que nous parlons petits fours, on enfile notre manteau de Nuit pour décortiquer les entrailles des lieux qui font de Marseille ce qu’elle est : un boucan et un spot à part entière.

Souviens-toi : il n’y a pas si longtemps que ça tu éclatais tes potes à Mario Kart sur la Nintendo 64, tu suivais Aladdin dans les rues d’Agrabah sur la Megadrive et tu fantasmais sur Lara Croft version PS1. Aujourd’hui, tu éclates toujours tes potes à Mario Kart mais sur la Switch, et tu reconnais que tes victoires sont moins savoureuses qu’avant. Alors, plutôt que te ruiner sur internet, viens soigner ta crise de nostalgie du côté de la Timone, au Dernier Niveau. Situé au 319 de la rue Saint-Pierre, ce nouveau bar a fait du rétrogaming sa spécialité. Ici, tu peux (re)jouer à la Game Cube, à la Sega Saturn, à la Dreamcast, à la PS1, à la Nintendo 64, à la Super Nintendo, à la Megadrive, à la Nes ou à la Master System. Tu peux également tester la PC-Engine et la Néo-Géo, deux consoles assez rares car peu distribuées en France. Toutes proviennent de la collection personnelle de Cédric, le gérant, qui les chine à droite à gauche. Véritable passionné de jeux-vidéos, il a décidé de monter Le Dernier Niveau en partant d’un tout autre constat. « Un soir, alors que ma femme étudiait encore à l’Ifac, à côté de la Timone, je suis allé la chercher. On voulait sortir un peu avant de rentrer et on s’est rendu compte que y avait pas vraiment d’endroit dans les environs où on pouvait à la fois boire une bonne bière, manger un morceau et pratiquer une activité. Il fallait qu’on aille jusqu’à la Plaine pour ça. Du coup, j’ai eu l’idée de monter ce projet. J’ai quitté mon boulot de manager à Darty Box, et 4 ans plus tard je me suis lancé. Vu que je suis un véritable geek, l’aspect jeu vidéo est venu naturellement. J’ai récupéré ce local, un ancien garage, et l’aventure a pu commencer », raconte Cédric qui a ouvert les portes de son établissement début février.

A moins que tu vives dans une grotte, tu n’as pas pu passer à côté de la folie des rééditions des anciennes consoles, notamment de la part de Nintendo. C’est un fait, aujourd’hui la mode est à la nostalgie. « Ça permet aux nouvelles générations de découvrir des choses qu’ils n’ont pas connues et nous ça nous permet de retomber en enfance. Quand je joue avec mon pote à la Super Nintendo, j’ai l’impression d’avoir de nouveau 16 ans », avoue Cédric. Niveau jeu, ce père de famille en possède des dizaines et des dizaines. Classique ou original, en multi ou en solo, il y en a pour tous les goûts : Mario Kart, Bomberman, GoldenEye 007, Super Smash Bros, Zelda, Street Fighter, Need For Speed, SoulCalibur, Super Mario, j’en passe et des meilleurs. Pour les tester, installe-toi devant l’une des huit télévisions à ta disposition dans le coin gaming. En passant, regarde autour de toi et admire le poster de Big Bang Theory au mur, la figurine Mario sur l’étagère, la peluche Gremlins sur le frigo ou le vaisseau Star Wars sur le bar. Tous ces personnages de la pop-culture ont envahi la pièce histoire de nous plonger dans l’ambiance, tout comme la musique derrière qui passe en boucle les génériques de tes anciens dessins animés préférés. Entre nous, pas la peine de le cacher, on sait que tu connais encore les paroles de Pokémon par cœur.

C’est pas tout mais jouer ça creuse. Pour apaiser ta soif, tu as le choix entre une cinquantaine de bières différentes issues du monde entier (entre 3,50€ et 6€). Si tu es un peu perdu, pas de panique, Cédric se fera une joie de t’aider à choisir celle qu’il te faut. Ici on rigole pas avec la binouse : la température du frigo varie selon la couleur de la boisson afin de ne pas altérer le goût. Compte 6° pour une blanche, entre 7° et 13° pour une blonde et pas moins de 9° pour une brune. Si la bière, c’est pas pour toi, Le Dernier Niveau propose également du vin rouge, du blanc et du rosé fait par des artisans français (à partir de 3,50€ le verre, entre 10€ et 27€ la bouteille sur place ou à emporter) et une multitude de soft (1,50€). Et afin de te remplir la panse, tu peux partager des planches de charcuterie et/ou de fromage avec tes potes (8€ pour une personne, 15€ pour deux, 30€ pour quatre). A chaque saison, l’assortiment change. En ce moment, tu peux déguster du jambon braisé aux herbes, du jambon cru, du jambon sec italien, de la rosette, du saucisson à l’ail, du saucisson pavé au poivre pour la charcuterie, et du comté, du camembert, du Saint-Nectaire, du morbier, du rocamadour et de la tomme de brebis pour le fromage. Côté sucré, Le Dernier Niveau n’a pas oublié le gourmand en toi puisqu’il propose des petites douceurs maisons préparées par la femme de Cédric. Essaye de ne pas trop te goinfrer car sinon tu ne passeras jamais le dernier niveau !

LE DERNIER NIVEAU – 319 rue Saint-Pierre, 13005 Marseille – 07 82 52 54 06 – Facebook – Du mardi au dimanche, de 16h à 23h, jusqu’à 1h du matin le vendredi et le samedi.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>