SPOT : FRENCH KIFF, LE COFFEE-SHOP DE CBD MARSEILLAIS

Le mardi c’est SPOT, le rendez-vous de la Nuit Magazine. Avant le « Où Sortir ? » on se détend en journée, lumière sur des restos, des kebabs, des cafés, des salons de thé, pour assouvir ta soif, ta faim ou ta vie de glandeur. Ce n’est pas avec notre costume de blogueuse que nous parlons petits fours, on enfile notre manteau de Nuit pour décortiquer les entrailles des lieux qui font de Marseille ce qu’elle est : un boucan et un spot à part entière.

Alors que le débat sur la légalisation du cannabis est plus que jamais d’actualité, de nombreuses boutiques de CBD fleurissent un peu partout en France. A Marseille, il faut aller vers le Boulevard Baille pour croiser un de ces coffee-shops. Installé rue Fernand Pauriol, French Kiff te propose des fleurs de chanvre, des infusions de CBD, et très bientôt de l’huile, des produits de bien-être et des petites gourmandises à base de CBD également. Elle est où l’embrouille me diras-tu ? Il n’y en a pas. En tout cas pour le moment. Le CBD, ou cannabidiol de son nom complet, possède moins de 0,2% de THC, la substance psychoactive. Ce qui fait de lui un cannabis light qui ne défonce pas. Et ça, la loi ne l’interdit pas, ni ne l’autorise. C’est ce qu’on appelle un vide juridique. En attendant que la justice tranche définitivement sur le cas du CBD, les premiers coffee-shops restent prudents comme Medhi Arres, le gérant du French Kiff. « Je sais qu’un jour ou l’autre les flics vont débarquer, voir ce qu’il se passe ici. J’ai déjà tout préparé avec mon avocat, je suis en règle et je suis prêt à les recevoir », confie-t-il. Pour se protéger au mieux, ce dernier est d’ailleurs en train de monter un collectif regroupant les différents vendeurs de CBD de France.

Originaire de Suisse, Medhi s’est installé à Marseille avec son frère, qui est aussi son associé, après avoir senti venir le bon filon. « Le CBD ça existe depuis un moment en Suisse. Un jour, j’ai un ami qui est venu me voir en me disant qu’il avait commencé à en produire. A ce moment-là, j’ai vu qu’il y avait pas mal de boutiques de CBD qui ouvraient en France, notamment à Paris. J’ai fais une étude de marché, vu avec des avocats, et j’ai décidé de lancer ma propre franchise », explique-t-il. Pour le moment, Medhi propose donc deux variétés : la Suisse Cheese, cultivée en intérieur, et la Charlotte, produite sous-serre, le tout entre 12€ et 18€. Là, normalement, tu te demandes quel est l’intérêt du CBD vu que ça ne défonce pas. Et bien sache que la substance posséderait des vertus relaxantes, décontractantes et antidouleurs. En gros, tu te sens comme après un bon bain chaud et une grosse dose de tisane à la camomille. La consommation, elle, peut prendre différentes formes : huile, crème, infusion, chocolat, gâteau… et la traditionnelle herbe qui se fume. Mais ça, aucun vendeur de CBD ne te le dira, et tu pourras même voir sur les paquets la mention « ne pas fumer ». En effet, les commerçants n’ont pas le droit de t’inciter à la fumette, ni de vanter les vertus médicinales du cannabidiol. Mais bien entendu, une fois chez soi, les gens font ce qu’ils veulent.

Mais alors, il se passe quoi concrètement si tu te fais choper avec du CBD sur toi ? « Nos paquets sont tous entièrement scellés donc on invite les gens qui se font arrêter par la police à les emmener ici. Ils verront qu’on est en règle », rassure le gérant du French Kiff. Toutefois, le risque zéro n’existe pas et on imagine mal les policiers être compréhensifs avec nous lors d’un contrôle. Il en effet impossible à l’œil nu de distinguer le cannabis traditionnel de celui sans THC. Seule une analyse dans un laboratoire peut les départager. A Paris, deux boutiques de CBD ont été fermées pour infraction à la loi sur les stupéfiants et placées sous scellés. Reste à voir comment la situation évoluera dans les prochaines semaines…

FRENCH KIFF – 1 rue Fernand Pauriol, 13005 Marseille – Facebook– Du lundi au samedi, de 14h à 21h, livraison du 1er au 9ème arrondissement à partir de 50€.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>