SPOT : SUSHI BY NEM, DES SUSHIS MAISON FAITS DEVANT TOI À LA MINUTE

Le mardi c’est SPOT, le rendez-vous de la Nuit Magazine. Avant le « Où Sortir ? » on se détend en journée, lumière sur des restos, des kebabs, des cafés, des salons de thé, pour assouvir ta soif, ta faim ou ta vie de glandeur. Ce n’est pas avec notre costume de blogueuse que nous parlons petits fours, on enfile notre manteau de Nuit pour décortiquer les entrailles des lieux qui font de Marseille ce qu’elle est : un boucan et un spot à part entière.

Les devantures qui ne paient pas de mine réservent en général les plus belles surprises. C’est exactement le cas ici, au 236 boulevard Baille. Malgré ses 11m2, Sushi By Nem offre une carte à faire pâlir les chaînes, et, à la différence de celles-ci, réalise chaque sushi à la minute, devant tes yeux ébahis. Derrière ce concept unique à Marseille se cache Maurice Nguyen. C’est après avoir vécu 5 ans à Hong-Kong où il a rencontré un maître-sushi que cet homme d’origine vietnamienne a décidé se lancer dans l’aventure en 2013. « Je voulais monter un nouveau concept en apportant une part d’artisanat. C’est là que j’ai décidé de faire des sushis-minutes. Le fait de cuisiner devant les clients, ça garantit la fraîcheur du produit et ça les rassure« , explique celui qui est issu d’une famille de commerçants. Aujourd’hui, Maurice met 4 minutes en moyenne pour réaliser un plateau de 16 pièces, soit une pièce toutes les 15 secondes. Impressionnant non ?

En véritable passionné, ce chef souriant privilégie le fait-maison et les bons produits. Il fabrique ses propres sauces soja, c’est pour dire. Ce qui lui plaît dans la confection de sushis c’est le fait de pouvoir apporter de la nouveauté tant au niveau des goûts qu’au niveau esthétique comme c’est le cas avec le sushi burger dont on te parlera plus bas. Quand le sushi est arrivé en France, personne ne connaissait encore ce plat. Aujourd’hui, tout le monde en mange et tout le monde en fait, du coup, « aujourd’hui, les gens sont à la recherche de quelque chose de plus authentique et de plus haut de gamme. Ils sont plus exigeants et veulent de la qualité tant dans les produits que dans le savoir-faire », constate Maurice.

Passons maintenant aux choses sérieuses. A la carte, tu as le choix entre des makis, des california, des springs, des suprêmes, des blanco, en plateau (de 12€ à 20€) ou au détail par 6 (entre 3,50€ et 7,10€). « Chaque pièce est composé à 50% de riz, à 25% de poissons ou de viandes et à 25% de garnitures« , décrit Maurice. A l’intérieur, tu pourras trouver du thon, du saumon, du saumon fumé, de la crevette, du tarama, du poulet, du surimi, des œufs de saumon, du foie gras, de l’avocat, du concombre, du kiri, du fromage de chèvre, du fêta, de la mozzarella, du St Môret, des oignons frits ou du piment. En fait, tout dépend de la combinaison que tu as choisi. Tu peux par exemple manger des californias concombre/avocat, des springs poulet/mayo ou des blancos saumon fumé/avocat. A savoir que si tu es végétarien, Sushi By Nem propose un plateau sans poisson, ni viande (13,50€).

En plus des sushis et des makis, tu peux également commander des chirashi (13/16€), des temakis (4/5€), des shasimi (7/15€) et même un sushi burger (à partir de 8€) ! C’est d’ailleurs le seul endroit à Marseille qui en fait. Si tu n’en a jamais goûté, on te conseille de le faire dès que tu peux. Ici, les traditionnels pains buns sont remplacés par des galettes de riz, le steak par du saumon, du thon, du poulet, des crevettes ou du foie gras et les frites par des chips au wasabi. Cette alternative est également garnie d’avocat, d’oignons frits, d’un mélange de salade et de sésame et est accompagnée d’une petite vinaigrette. A savoir que le sushi burger fait la taille d’un véritable burger, et que tu peux même le doubler en cas de grosse faim comme dans le Kebab du coin.

Si ton ventre s’est manifesté depuis le début de ce papier sache que ce n’est pas encore fini. En plus de proposer tous ces mets japonais, Sushi By Nem affiche quelques plats vietnamiens dont des nems au porc ou au bœuf enroulés par de la galette de blé et à réchauffer au four (8€ les 10), du véritable riz cantonais sans jambon mais avec de la saucisse vietnamienne, des crevettes et des haricots verts (4€), et diverses salades et desserts. Toutes les semaines, Maurice compose également un plat du jour qu’il prépare chaque matin et qu’il vend accompagné d’un riz parfumé (8€). Cette semaine, c’est du poulet aux amandes qui t’attend. Si depuis Noël tu es un peu ric-rac niveau thune, tu peux te replier sur l’une des trois formules proposées : la formule japan à 9€ (6 makis avocat/concombre, 6 california avocat/concombre, 3 california avocat/saumon fumé, boisson, dessert), la formule viêt à 9€ (plat du jour, riz parfumé, boisson, dessert) et la formule express à 6,50€ (riz cantonnais ou nouille sautées, boisson, dessert). Pour manger tout ça, tu as le choix entre te rendre là-bas, au 236 boulevard Baille, prendre à emporter ou manger sur place (et oui, malgré ses 11m2 le lieu dispose d’une petite terrasse) ou te faire livrer par Deliveroo, Ubert Eats ou les livreurs de Sushi By Nem themselves au 09 80 49 15 06 (7j/7, de 11h à 14h et de 18h à 22h).

SUSHI BY NEM – 236 boulevard Baille, 13005 Marseille – 09 80 49 15 06 – sushi-by-nem.fr – Tous les jours de 11h à 14h et de 18h à 22h, livraison gratuite à partir de 15€.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>