URBEX & SESSION GRAFF AVEC LES CREWS IBT & PST

« Un soleil de plomb alourdissait mes paupières qui ressemblaient à deux gnocchis rougis. »

Ma rencontre avec ces deux crews s’est faite grâce à un ami commun. Le lieu de cette session graff – un ancien immeuble de 10 étages appartenant à France Telecom – c’est eux qui l’avaient repéré. M’étant déjà rendu dans de nombreux espaces désaffectés ou en friche, j’y ai très souvent vu des graffs signés IBT et PST, j’étais donc certain que leur plan tiendrait toutes ses promesses.

Nous sommes arrivés au pied de l’immeuble en début d’après-midi. Un soleil de plomb alourdissait mes paupières qui ressemblaient à deux gnocchis rougis. Un chaos impressionnant nous attendait à l’intérieur. Les faux plafonds avaient tous été arrachés pour récupérer la tuyauterie en cuivre et de la poussière de laine de verre était omniprésente et rendait l’atmosphère très irritante. Nous sommes montés jusqu’au toit où nous avons fait une petite pause histoire de contempler la vue imprenable sur Marseille assaisonnée de quelques gorgées de rhum pour nous mettre en jambe.

Session Graffiti avec IBT & PST @ France Telecom - juin 2015
Session Graffiti avec IBT & PST @ France Telecom – juin 2015
PST : « Propre Sur Toi »

Le nom vient d’une plaisanterie entre les différents membres du crew. L’un d’eux était passé voir ses amis qui s’occupaient d’une fresque, avant un rencard avec une fille. Ayant pris soin de s’habiller pour l’occasion, le crew lui lança « T’es trop propre sur toi » avant de le recouvrir de peinture. Suite à ça, il s’est rendu à son rendez-vous plein de peinture. La blague est restée et a donné le nom du crew « Propre Sur Toi ».

IBT : « Ils Boivent Trop »

Pas besoin de faire un dessin.

TOUTES LES PHOTOS DU REPORTAGE

Photos: EDOUARD HART

 

2 Réponses à “URBEX & SESSION GRAFF AVEC LES CREWS IBT & PST”

  1. Salut !

    Juste pour vous signaler qu’en associant urbex et graf, vous faites une grossière erreur.
    Les explorateurs urbains détestent complètement les graffeurs.

    L’intérêt de l’urbex est de trouver des lieux qui s’apparentent à des capsules temporelles: le temps y a été figé, les choses sont restées en place et seule la poussière permet de se rendre compte que le lieu n’a pas été abandonné hier.

    Les graffeurs, au yeux des urbexeurs, sont à ranger aux côtés des pratiquants du paintball: des gens qui « dégradent les spots » et leurs ôtent tout leurs intérêt.

    Après, bien souvent, les graffeurs investissent des lieux « faciles à trouver », et donc depuis longtemps délaissés par les urbexeurs pure souche: friches industrielles ou les voleurs de métaux ont déjà tout défoncé (comme dans le spot visité pour cet article), ruines en tout genre.

    Si vous voulez gouter à l’urbex, la vraie, dans un lieu preservé, n’hésitez pas 😉

    ++, Gérald.

  2. INsaneCumshotKingz

    Hola Geraldo conardo,

    J’ai vraiment pas envie de faire une réponse construite point par point pour demonter tout tes argument comme ta maman un samedi soir a la Chrysa.
    En cas Geraldo va bien niquer ta mère toi et toute ton équipe de fiotte d’explorateur urbain de merde!
    On va saccager ta maison et toutes tes capsules temporelle de tantouse, j’vais m’abonner a toutes vos pages page de fils de pute et claquer des chromes de partout, et j’vais peut-être même m’acheter un paint-ball de fiotte pour te plomber le cul de peinture puisqu’on et a ranger du côté des dégradeur de spot comme les tanges qui vole le cuivre!

    J’espère qu’on se croisera sur un spot! On est beaucoup Geraldo, beaucoup et j’suis pas sur que t’ouvrira ta gueule de payot en face!

    Sur ce, aprés tant de haine, un Gilbert, un Beco a tout les Pssst

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>