WEEK-END DU 10-11-12-13 JUILLET

Il fait noir mais tu vois d’tout, et demain tu oublies tout. Le ciel ferme ses paupières sur le soleil, pas de hic, vrille de quelques hip entre deux gorgés de miel, chair de nuit qui se mélange au fiel. Le flottement devient quelque peu violent quand la terre s’change en espace interstellaire. L’œuf d’argent, renégat du soleil est garant de sales dégâts jusqu’à son oméga.

JEUDI

Globalement chiant, il est quand même possible d’attaquer ce jeudi intelligemment avec le programme d’échange international, Feldstärke International, qui regroupe des étudiants issus de disciplines artistiques diverses. Issus de France, d’Allemagne et du Japon, une trentaine d’étudiants et jeunes diplômés présenteront leur travail aussi bien personnel que collectif sur Marseille à travers des disciplines aussi diverses que le cinéma, le film d’animation, la vidéo, la photographie, l’architecture, le théâtre, la danse, la mode ou la musique (18h30, free). Pas vraiment de détails, mais le lieu est particulièrement cool ; Manifesten propose l’évenement « GPU/ Courtesy » : installation, projection, peintures de Bertrand Gadenne & Jean-Luc Poivret (19h, free).

Pour t’occuper pendant que tu patientes dans la queue pour vidanger tes bières, nouvelle expo au Polikarpov qui vernit les dessins de lagaZl (19h, free), et sinon à la cool au Marengo avec un blindtest animé par R*A*F et Bobzilla avec des coups à gagner tous les 5 points (20h/23h, free). Soirée La Route du Rock aux Demoiselles du Cinq, sans dj mais avec « playlist officielle » et surtout des goodies et pass pour le festival à gagner, et toujours à boire et à manger (18h, free).

La soirée roots se passe au Molotov avec le Tantudy Sound System aka Selecter Willy qui invite Soldat Jahman, Malik Fahim et Faïanatur (21h, 5€).
Don d’ubiquité pour Modern Jam qui joue au Sport Beach avec JO.z (19h/2h, free) et au 5ème étage des Galeries Lafayette pour un vernissage (18h/21h, free sur inscription). Et loin, Bananna Wintour et Mëka sont les invités de Redwan et Desaxle à la Bodega de Saumaty (20h/2h, free). Moins loin et différent mais sans doute pas plus mal, J2P en dj set chez U-Percut pour un mix soul, pop, funk et garage (22h30, free).

Pour faire glisser tout ça, Rawmania vs Deepness Road au Baby – qui poursuit finalement ses jeudis en juillet – avec JO’z, Lo-Karma, Nems-B et Abramovitz (00h/6h, free).

VENDREDI

Marseille Shopping organise jusque dimanche le Street Art Festival avec assez peu de street cred mais quelques événements intéressants. Pour l’ouverture, on notera le vernissage chez Terrasse en Ville qui sait toujours très bien recevoir, avec le dj set de PéPé, qu’on a pu retrouver tout le week-end dernier en ouverture du Mimi Festival (photos ici et ici). Au Waaw, soirée Bring Your Shoes pour les « amoureux des sneakers » avec vide dressing hip hop mais surtout la première partie de l’événement « Ink The Surface » avec Baze. Après s’être fait toyé par l’Enjoy Festival sur la devanture d’en face, c’est cette fois-ci de la façade du Waaw dont il s’occupera en « noir et blanc sauce rock’n’roll ». Ambiance caniculaire à la Straat Galerie qui vernit l’expo « Potatoes », une sélection de dessins des tchèques Vit Svoboda et Alexey Klyuykov, du très altruiste Crew Against People. Le premier s’inspire « du graffiti du début des années 70 et des années 80 » et le second « sintéresse à l’utopie artistique et politique de la première partie du 20ème siècle » (19h, free + cubi). On n’a pas de détail en ce qui concerne le reste des événements Street Art Festival, donc on s’abstient de nous étaler mais ils sont tous recensés par ici, dans l’agenda – nombreux vernissages, soirée guinguette, soirée latino etc sur le cours Julien.

Sinon, tant que tu es dans le coin, tente ta chance à l’Asile 404 qui propose la performance dark drone glass experimentale de Blue Selavy dont on te parle à l’aveugle tellement il impossible d’en trouver une trace sur internet (21h, prix libre).

Ce week-end, la Friche fait grimper sur son toit-terrasse une référence en matière de techno allemande en mettant à l’honneur le label Ostgut Ton, qui apparaît régulièrement dans le top 10 Resident Advisor des meilleurs labels de musique électronique du monde. Pour commencer c’est Nick Höppner – en outre résident du Berghain – qui s’occupera du coucher de Soleil après une première partie assurée par Jack de Marseille. On espère qu’il fera un peu moins la tronche que dans cette vidéo Boiler Room, parce que quand tu vois les exigences des mecs pour venir passer des disques, ça te renvoie quand même à la tronche que la techno ça a beau se jouer dans des caves et se vouloir anti-commercial, les mecs ressemblent beaucoup plus à des pop stars qu’à des punks (19h/23h, free). (DÉPLACÉ AUX GRANDES TABLES À CAUSE DU VENT)

Pas la même techno et pas le même lieu, moins de subtilité pour les deux et faudra y être pour savoir si le combo est gagnant pour le Malfetek Crew même s’il y a de fortes chances pour que le dancefloor soit bien plus aride. En tout cas, si tu cherches un truc qui cogne, c’est plutôt par là (19h/2h, 5€).

No smile, même si son tee-shirt dit le contraire derrière les platines du Sport Beach, l’Amateur sera accompagné de Why Pink ? et le duo fonctionne à la perfection quand il s’agit de disques, de clef USB ou de faire vriller la musique électronique et pas que (19h/2h, free).

Le Baby annonce la couleur avec une deuxième partie de soirée justement nommée « as long as possible » puisqu’il n’est pas rare que le club ferme à 9h quand c’est Roman Poncet qui s’occupe de la clôture (00h/6h, 10€). La soirée ne commence pas n’importe comment non plus, c’est en mer à bord de l’Hélios que le Baby attaque les hostilités (ANNULÉ À CAUSE DU VENT), avec Roman Poncet – toujours lui – qui présentera aux poissons cette fois pour la première fois son nouveau projet house Marion Poncet : des détails dans notre interview vidéo (la soirée qui y est évoquée avait finalement été annulée) (19h30/23h30, 20€, restauration à bord par One Dollar Snack).

Interview : Roman Poncet présente Marion Poncet from La Nuit Magazine on Vimeo.

Sur les terrasses du Port, ambiance Deep Blu [rooftop] avec Mokic et Bananna Wintour (18h30/1h, 15€ en pv). Fête de « village » à Endoume, au théâtre Sylvain pour une soirée Baletti avec trois concerts : soul avec Mademoiselle Lise, guinguette avec Chrsistophe Lampidecchia, et pop rock et resprises avec Doc Spanky & Mr Bald (19h/23h, free).

Grosse semaine pour Modern Jam qui seront une nouvelle fois sur le front, cette fois au Dancing pour traverser la nuit en rouge (00h/6h, free). À l’Up’N Down on ferme « raisonnablement tôt » ce soir, la soirée Free Friday et les dj set techno minimale de Sean Ever et Owned (00h/6h, free).

Week-end Off au One Again, qui invite les parisiens Collectif Dko (00h/6h, 5€).

SAMEDI

Le réel intérêt du Street Art Festival c’est ce samedi en journée : différentes performances, collages, pochoirs, fresque, projections tout au long de l’après midi et éparpillés sur tout le cours Julien (principalement entre 14h et 18h, détails dans l’agenda). Enchainement à partir de 18h avec une Guinguette Moderne / Block Party #6 pilotée par Dj DJel avec K-Méléon, Muge Knight et Tressym BeatBox (18h/00h, free). Et sinon, l’alternative – toujours dans le cadre du Street Art Festival- c’est la soirée Beat The Street au Molotov avec Lord Funk et Fragg aka Féfé le Funk pour une soirée break-dance, funk, disco, boogie (21h, 3€).

Le démon et les pupilles dilatées sur le Circuit Paul Ricard : 20 000 personnes annoncées, 250Kw de Funktion One, manège à sensation, une quarantaine d’artistes, mapping, performers – bref Electrobotik te propose ton ticket d’entrée pour le Disney land du drogué avec 4 scènes dont une psytrance pour une soirée qui risque de se passer globalement dans le rouge. On te faisait gagner tes places pour cet immense superlatif mais maintenant c’est trop tard, clique quand même sur le lien pour avoir les détails du line up (18h/7h, 35/40€).



À Marseille, tu ne mettras pas 4 jours à te remettre du toit-terrasse de la Friche pour le deuxième volet de On Air, volet le plus intéressant du week-end puisqu’on a droit à du live – toujours le label Ostgut Ton à l’honneur avec Tobias (live) et Fiedel et Jack de Marseille en dj set (19h/23h, free).

Improvisation Jazz à l’Asile 404, Christophe Meulien présente Nos Namajs, un projet de musique improvisée à quatre autour de la thématique du chamanisme (21h, prix libre).

Un an après, Luxury Lobsters propose une nouvelle édition d’Artroc, expo itinérante entre Bruxelles et Marseille qui rassemble une dizaine de jeunes artistes sur les murs de la galerie travaillant divers supports, tous plats, de la peinture à la photo. La particularité de l’événement est que l’acquisition d’une œuvre n’est possible que sur proposition d’échange à annoncer sur post-it collé à côté de l’œuvre.

Sorte de sardinade au Dock des Suds où tu joues le rôle du poisson. Après Dock sur mer c’est super, voilà Dock sur bain, c’est méga bien : jauge pleine et grosso merdo file d’attente pour : jeux, rosé, beach volley, surprises (18h/3h).

En juillet les bookings c’est terminé. Soirée off au One Again avec les locaux Nox, Paez et Nico Abramovitz (00h/6h, 5€). Idem au Baby pour la Soirée Lost & Delirious avec Trynn, Redwan, Snapback Beuuh & Mateo Dono (00h/6h, 10€). Prolongations à la Pointe Rouge où l’Up’N Down te propose le créneau 6h / midi avec Skinny Matt et Jayh Esse pour un after tehno, minimale techno et mélodique techno (5€, pas de cb).

DIMANCHE

Clôture du Street Art Festival avec deux visites guidées de ce qui s’est fait au cours du week-end, la première pour les courageux à 10h, la seconde à 17h (rdv devant le métro notre-dame du mont).

Exceptionnellement l’apéro 888 du Petit Pavillon c’est ce soir, et c’est une nouvelle fois John E. Boy et Mars Blackmon qui s’y colle (18h30/00h, free).

En plus du Street Art Festival, Marseille Shopping organise également les « Après-plage d’Honoré » tous les dimanche sur le cours Estienne D’Orves avec une prog pas dégueu du tout, ce dimanche c’est la Muerte qui s’occupera du son devant les transats (17h/22h). Juste à côté Zis est au Polikarpov pour un dj set deep house (21h/1h30, free).

Borderline continue de régner sans partage sur la mer le dimanche avec son apéro du bateau et le groupe live dans le thème de la soirée : Electro Brazil et les dj set de Dj Kongo et Rioweek (19h/00h, 25€).

Funky stuff chez U-Percut avec Selecter The Punisher, sa résidence Around The Funks et son invté Dj Pharaoah (21h, 6€).

Cuite au soleil aux Jardins Suspendus avec concours de lunettes de soleil, de bandeau dans les cheveux et de tatouage, le tout arrosé de house par Jef K, Dj Oil, Andrade et The Bang Tape Orchestra (14h/00h, 12/14€).

Un peu plus loin, programme similaire, house plus coriace qui dérape en techno au Club de l’Arbois sans la vue mer mais avec une piscine pour une journée Sous Le Soleil Exactement avec Philip Bader, COlabeau, Mikka Martins, JO.z, Mëka & friends (12h/22h, 11/15€).

Et sinon, Belle & Toile sur le toit-terrasse de la friche avec la projection de l’Affaire Thomas Crown (20h, free, amener pique nique), et musique électronique pour enfants au One Again (00h/6h, 20€ + 1 conso).

Plus d’infos:

Asile 404 – 135, rue d’aubagne (6ème) // Le Baby – 2, rue Poggioli (6ème) // Bistroquet Marengo – 1, rue Marengo (6ème) // Bodega de Saumatychemin du littoral (16ème) // Circuit Paul Ricard 2760 route des Hauts du Camp (83330 Le Castellet) // Club de l’Arbois – Route de Calas RD 543 13480 (CABRIES – moins de 5 km de Marseille) //Demoiselles du Cinq – 5, rue de l’Arc (1er) // Dock des Suds – 12, rue Urban V (2ème) // Floating Sound (boat party par le Baby) – embarquement en face de la Samaritaine (2ème) // Friche Belle de Mai 41, rue Jobin (3ème) // Galeries Lafayette (rooftop) – 40, rue St-Ferréol (1er) // Intermédiaire (étage) – 63, Place Jean Jaurès (6ème) // Jardins Suspendus (rooftop) 9, quai Lazaret (2ème) // Luxury Lobsters 44, rue Édouard Delanglade (6ème) // Manifesten – 59, rue Thiers (1er) // Le Molotov – 3, place Paul Cézanne (6ème) // Montévidéo – 3, impasse Montévidéo (6ème) //Le One Again – 91, promenade Georges Pompidou (8ème) // Petit Pavillon – 54, corniche Kennedy (7ème) // Le Polikarpov – 24, cours Estienne D’Orves (1er) // Sportbeach138, Avenue Pierre Mendes France Escale Borely – (8ème) // Straat Galerie 15, rue des Bergers (6ème) // Terrasses du Port (rooftop) 9, quai Lazaret (2ème) // Terrasse en Ville (agence immobilière) – 26, rue des Trois Frères Barthélemy (6ème) //Théâtre Sylvain – chemin du Pont de la Fausse-Monnaie (7ème) // Trolleybus x Dame Noir Dancing – 24, Quai Rive Neuve (1er) // U-Percut – 127, rue Sainte (1er) // Up’N Down – 83, avenue de la Pointe Rouge (8ème) // Le Waaw – 17, rue Pastoret (6ème)

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>