WEEK-END DU 12-13-14-15 JUIN

C’est soir de colère, la nuit du jour l’huissière ; quand aussi brusquement que le tonnerre, il s’éteint pour laisser briller les lampadaires ; la nuit armée jusqu’aux dents pour qu’il rende des comptes ; le jette en pâture à la fosse, qui l’étreint trop fort pour qu’il s’y défausse ; enchainé à son sort, embrassé des baisers qui dévorent ; dehors le monde est libre d’imaginer, de faire ailleurs, d’ailleurs libéré par les ténèbres comme s’ils étaient ferrailleurs. Ici on lave pas plus blanc que blanc, mais jaune crade – cette lumière tu la connais c’est sous son éclat que tu règles tes dettes avec toi-meme, quand tu confies tes règles à ton placard, comme un paquet suspect dans une consigne à la gare. Le jour ce phoenix des nuits, la nuit taxidermiste des jours. Alors avant que le lundigrisement ne fasse régurgiter ton placard voici où aller frotter tes semelles.

JEUDI

Magie d’internet à l’Asile 404 qui propose une séance d’improvisation libre et virtuelle entre André Darius depuis les Alpes françaises, Jesse Ricke depuis New York et Alexander Cutteridge depuis Manchester. Entre impro totale et semi improvisation, le groupe jouera également la réalisation d’Alexander Cutteridge, écrite pour un atelier de l’université d’Edinbourg et intitulée Hexeis dont l’objectif est de dépasser les limites classiques de l’improvisation, principalement la tendance aux structures oscillatoires « freak-out »/ « calme plat » (21h, prix libre).

Apparemment les burgers valent le coup à l’E-Wine qui ouvre ses platines ce jeudi, avec déjà deux dj annoncés, Shakti & Sarah WalkOnTheMoon pour une deep music session (21h/2h, free). Ambiance Sound System au Lounge, Selecter Willy y propose reggae, roots, new roots, ragga et dancehall (21h30, free).

Le Molotov mise trad’ cuivre power, violent avis de mistral sonore avec une re-connection – 7 ans plus tard – entre le brass band venu de Brooklyn, Hungry March Band et les munichois de l’Express Brass Band (21h, 8€).

Quartier Réformés (l’adresse exacte est révélée après résa) le Kêtu Sound System fête ses Nuits Blanches tout le week-end avec pour commencer un programme gratuit ce soir mais qui ne court que jusqu’à minuit avec une carte blanche à Leon Gnawa, un spectacle de marionnettes musicales et les dj set de Dj Espadrille et des dj du Kêtu Sound avec des sélections sweet afro (18h/00h, free sur résa par mail ketu.records@gmail.com / 0669204171).

Le Salon Rouge et la terrasse du Dock des Suds transformée en Guinguette populaire pour l’after-work JeudiDock avec Pola Facettes & Blockman (18h30, free). Et côté plage, La Brise de la pointeuh Rougeuh se met en mode deep house tia vu avec Mokic, Phred et Amevicious (19h/00h, free), sinon l’Hero Seven Football Cup a lieu sur la plage du Prado et Plaisir Collectif s’occupe de l’after et invite Did, Paul Virgo et des food trucks (19h/00h, free).

Groove & dancing jazz après le concert de l’U.Percut pour une nouvelle Move Your Jazz (23h/2h, free), et si t’es pas content annule ton vendredi matin au Baby pour une nuit abandonnée au collectif Deepness Road et à une deep techno prodiguée par Nems-B, Jo’Z et Nico Abramovitz (00h/6h, free).

VENDREDI

Tellement le bordel qu’on va s’abstenir de rentrer dans les détails et couper ce vendredi en deux, en commençant par une sélection suffoquante et urbaine avant d’enchainer sur une partie à la fraiche avec vue mer, ou les pieds dans l’eau.

Festival Les Belsunciades sur tout le week-end avec des scènes ouvertes, des déambulations etc et le seul élément nocturne de la programmation ce soir avec une série de concerts de musique du monde à la Cité de la Musique (20h30, 3€). À la Jetée, Les Craignos Monsters animeront d’un dj set éclectique les animations prévues à l’occasion de cette soirée (dé)fête foraine (20h/2h, free).

Des tintements et des longues nappes. Essayer d’aller plus loin pour décrire le programme musical de l’Asile 404 ce soir est à ranger directement dans le tiroir « branlette intellectuelle » ; en gros c’est de la musique expérimentale et si tu tiens à mettre des noms dessus retiens ceux là : Musica-ae, Golem Mécanique, Clara de Asis (21h/00h, prix libre). Pas d’after ce soir, l’Asile ferme tôt pour de vrai, histoire de mener une vie plus saine et de faire profil bas avec le voisinage.

Ça vaut carrément le coup d’aller jusqu’à l’Embobineuse qui propose une affiche électronique plutôt rugueuse, l’italien Cage Suburbia propose une techno dérangée entre mélodie acérée, lacérée sur fond de longues nappes avec un résultat ultra cohérent. À l’affiche aussi, le bordelais Harshlove, il « roule pour les backrooms et les bunkers, entre noise narcotique et EBM satanique. Idéal pour les dancefloor hystéro-hypnotique et le binge drinking ». Ils partageront l’affiche avec Larv-R pour un concert lo-fi dark-hop improvisé sur une quantité délirante de gadgets sonores, walkmans, pédales et dispositifs (21h, 7€).


Vu la température, ça ne sert à rien de cacher que l’odeur du Lounge sera pour le moins virile pour l’apéro Trance mensuel avec Dj Yuka, Dj Arakno, Dj Karmaleon, et surtout P-A-I-N dans une formation live qui tape très fort, sans oublier le mapping 3D de Vj Vandal (20h/2h, 4€).

Namaste! est une formation jazz qui fait évoluer le genre sur des terrains qui lui sont d’ordinaire hostiles, comme les dancefloors de clubs ou freeparties. Aujourd’hui en quartet, Namaste! propose « un jazz electro novateur, influencé par les musiques ethniques, d’inspiration africaine et orientale. » Ils seront sur la scène de l’U-Percut avec Tina Mweni, rencontrée lors d’une scène ouverte fin 2013 pour une fusion électro-jazz-hip hop et suivi d’un dj set d’Eve Dahan (21h, 8€, gratuit à partir de 23h)

C’est Quetzal Snakes qui apporte le point final à cette sélection urbaine, le groupe emblématique du rock psyché à Marseille présente sa dernière sortie en showcase au Lollipop Store (19h, free). (ANNULÉ)

L’apéro au bord de l’eau avec plus de son qu’à Malmousque se tente au Petit Pavillon où Radio Grenouille reprend la saison des apéros 888, ce vendredi c’est R*A*F qui s’y colle avec un programme rock et pop vintage (18h30/00h, free). Encore du sport sur la plage du Prado en journée et l’after en début de soirée, Plaisir Collectif à la barre de l’after work Hero Seven Cup avec Golfy & Did Virgo (19h/00h, free). Il va bientôt falloir qu’on se décide à y aller, le Sport Beach poursuit son renouveau avec Fk Club et ses sélections, disco, house et rock (18h30/2h), et à la Bodega de Saumaty retrouve Redwan, Romain Desaxle et Emily Lady qu’on préfère pourtant voir derrière un micro que des platines, c’est pour dire (20h/2h, free). Enfin si tu tiens vraiment à payer, retrouve Copyshop et Alifib sur le toit des terrasses du port (18h30/1h, 15€ en pv).

Mieux que vue mer, le Baby et Deepness Road te propose de passer la soirée dessus à bord de l’Hélios, avec évidemment le Deepness Crew Nems-B et Abraché Courchevitz et leurs invités Modern Jam et Vinjay (19h/00, 20€ + after au Baby). (ANNULÉ)

Question after, le Baby l’offre a ceux qui ont pris la mer plus tôt, et invite ce soir l’italien Lucas Bacchetti aux côtés de Sanji Nox et Tom Selekt (00h/6h, 10€).

Retrouve le classique Jack de Marseille au One Again (piste aussi la soirée de demain sur le Catamaran, places à gagner par ici) aux côtés d’Eliott Mantis et Jo’Z pour une techno soirée (00h/6h, 10€ + 1 conso).

SAMEDI

Before Midi Festival, un mois avant qu’il investisse la Villa Noailles à Hyères pour sa dixième édition. Il y a de quoi s’ouvrir l’appétit avec cet hors-d’œuvre de festival pourtant déjà quasiment aussi consistant qu’un menu complet avec Krikor en dj set électronique aux accents plutôt larges. Le groupe Johnny Hawaii viendra hisser le Midi Pavillon sur le toit et embarquera le public pour une virée en mer à bord de leur pop psyché et surf music, et L’Amateur et les Midi Djs seront là pour s’occuper des finitions aux platines (19h/23h, free).

C’est cadeau, pas de quartier à bord du plus grand catamaran de croisière d’Europe, Jack de Marseille à l’abordage pour une session pirate sur un dancefloor de 300 mètres carrés, des espaces détente, repas offert etc.. De quoi de mettre plutôt bien surtout qu’on a 5 places à bord sur les bras, et qu’on les lâche par ici, tente ta chance ! (19h30/23h30, 35€ sur digitick).

Beaucoup moins bling bling à l’Asile 40, 6ème Noise Next Door avec comme à chaque fois des machines sur toute la longueur du lieu, de la musique live plus ou moins facile à encaisser et des projections live sur les murs et dans la rue (21h30, free). Bass music féminine aux Demoiselles du Cinq avec la Wicked Girls Party qui invité Mash Puppit et DJ Carie (21h/00h, free).

Les Rdv du Kiosque s’installent à l’Espace Mistral de l’Estaque pour une soirée de concerts face à la mer avec un bal pour enfant en fin d’après-midi suivi d’un bal décalé rock et swing pour finir avec le dj set de Del’Amott (son interview à lire ici) (17h, free).

One Foot en concert à l’U-Percut, la démarche de ce groupe électro-jazz est super intéressante, leur camp de base se situe sur un point névralgique musical, frontière d’à peu près tous les genres. Ils passent du coq à l’âne avec une justesse impressionnante et peuvent te faire passer d’une gentille mélodie acoustique à une électro dubstep en un clin d’œil (21h, 8€).


Plage du Prado dernier soir pour Plaisir Collectif avec R*A*F et Mokic (19h/00h, free) et ambiance antipodique à l’étage de l’Intermédiaire où le Malfetek Crew invite Mateo Dono, Snapback Beuh, Pablo Ka et New Tone pour une soirée techno un peu ghetto (19h/2h, 5€).

Issu du milieu graff londonien Richard Sen a plus de 20 ans de bouteilles aux platines et sait gérer les dancefloor les plus éclectiques. Accompagné d’un solide trio composé de Dj Steef, Relatif Yann et Antho Nabet, il sera sous les voûtes du Dancing, rhabillées des installations lumineuses de « Psycholights » à l’occasion du septième épisode des résidences Darkness Has Never Been So Bright. (00h/6h, 10€)

Soirée Lost & Delirious au Baby avec le canadien Van Did qui propose une techno mélodique sans jamais tomber dans le mielleux avec en lame de fond des productions plus dures qui le font se retrouver par exemple sur le label de Bodzin, Herzblut. Il sera escorté dans la cabine dj par JiBë et Luis Cunha (00h/6h, 10€).

Lowran est bien capable de transformer le One Again en warehouse party, et ça peut faire tout drôle au public. Parmi les dj emblématiques de la scène électronique underground marseillaise, c’est le genre de dj qui s’adresse aux initiés, il sera aux côtés de Tom Selekt, l’autre invité de Jo’Z pour la soirée (00h/6h, 10€ + 1 conso).

Nouvelle Rouste à l’Up’N Down, le programme est plus concis que la dernière fois, et tournera surtout autour de la techno et de la dark techno pour finir sur la de trance peu avant midi (23h30/12h, 5€, no cb à l’entrée et au bar). Enfin, ambiance sound system au Planet Xpress avec Dj Kalenze (23h/5h, 3€).

DIMANCHE

Fiesta sur le terrain de boule rue des Trois Mages, concours de boules, sardinade, ateliers, concerts, spectacles, guitares sèches et compagnie de 11h à 21h pour ramasser tranquilou. (11h/21h, free, 3€ l’inscription, au concours de boules). Brunch, inauguration de leur jardin, vernissage, dj set et mapping à l’Atelier Juxtapoz pour terminer le week-end vraiment pas mal non plus (11h/21h, free + 2€ d’adh).

Au Dock, c’est le dernier jour du Retrogaming Show pour faire une ballade dans le passé du jeux vidéo, participer aux ateliers de circtuit bending et à la mini brocante retrogaming (10h/18h, 12/15€).

La première était un tel succès qu’ils pourraient programmer n’importe quoi et remplir quand même, mais la prog des Jardins Suspendus se poursuit dans la house ultra qualitative bleu, blanc, rouge avec Franck Roger, Lazare Hoche, Sebastien Bromberger, Modern Jam et des coins de fraicheur améliorés (14h/00h, 12/14€). (REPORTÉ AU 22 JUIN)

Plus d’infos:


Asile 404 – 135, rue d’aubagne (6ème) // Atelier Juxtapoz –35, boulevard Longchamp (5ème) // Le Baby – 2, rue Poggioli  (6ème) // Bodega de Saumaty – port de Saumaty – l’Estaque – chemin du littoral (16ème) // La Brise – plage de la Pointe Rouge (8ème) // Demoiselles du Cinq – 5, rue de l’Arc  (1er) // Dock des Suds – 12, rue Urban V  (2ème) // Embobineuse – 11, boulevard Boués (3ème) // Espace Mistral – l’Estaque (16ème) // E-Wine – 94, cours Julien (6ème) // Floating Sound (boat party sur l’Hélios) – embarquement en face de la Samaritaine (2ème) // Friche Belle de Mai (toit-terrasse) – 41, rue Jobin (3ème) // Holy Boat (maxi catamaran Ecolorato) – embarquement en bas du Vieux Port, en face de la maison Pernod (1er) // Intermédiaire (étage) – 63, Place Jean Jaurès (6ème) // Jardin des Chats de Tati 1, rue des Trois Mages (1er) // Jardins Suspendus (rooftop) 9, quai Lazaret (2ème) // La Jetée (bar du cinéma Les Variétés) – 37, rue Vincent Scotto (1er) // Lollipop Store – 2, boulevard Théodore Thurner (6ème) // Lounge – 42, rue des Trois Rois (6ème) // Le Molotov – 3, place Paul Cézanne (6ème) // Le One Again – 91, promenade Georges Pompidou (8ème) // Petit Pavillon – 54, corniche Kennedy (7ème) // Planet Xpress – 9, rue de l’Arc (1er) // Sportbeach 138, Avenue Pierre Mendes France Escale Borely – (8ème) // Terrasses du Port (rooftop) – 9, quai Lazaret (2ème) // Théâtre Gyptis – 136, rue Loubon (3ème) // Trolleybus x Dame Noir Dancing – 24, Quai Rive Neuve  (1er) // U-Percut – 127, rue Sainte (1er) // Up’N Down – 83, avenue de la Pointe Rouge (8ème)

 

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>