WEEK-END DU 5-6-7-8 JUIN

Fuite en avant, tu cours à reculons, ici c’est jour de terre contre nuit de fer, déférée au désir de la désertion, cette page rembobine et comme par magie tu cours droit devant toi. Voici une sélection des meilleurs zincs où trouver gîte et coups, verres, déferlantes de vibrations, images et échanges tout au long du week-end.

JEUDI

Il sera demain à l’Asile, mais c’est chez Manifesten que Christophe Siébert présente ce soir son nouveau roman « La Place du Mort » avec une lecture drone expérimentale. On a déjà assisté à l’une de ses lectures, les thèmes abordés tournaient autour du suicide et du viol incestueux. Autant dire qu’il faut avoir un moral aussi solide que les tripes, on n’a pas tenu jusqu’au bout. Le titre « La Place du Mort » semble confirmer que l’auteur a beaucoup d’humour (19h/2h, free). Programme beaucoup plus léger chez Luxury Lobsters avec le vernissage de l’expo « Title Cover » de Raphael Bonan qui propose une série de reprises de chansons célèbres, sans orchestre mais avec des images pour retranscrire et détourner un titre ou un morceau de morceau (19h/22h, free).

Soirée dense mais pas très danse à l’Asile 404 avec 3 concerts-performances expérimentaux. Kïai se situe entre grind-noise et jazzcore, « Duo pour cinq guitares et cinq amplificateurs » laisse parler les parasites, les larsens avec deux musiciens qui laissent-faire et abandonnent les guitares à leur propre son. Enfin, Wet c’est un peu le lien pas facile entre les deux précédentes performances (21h, prix libre).


Deux soirées hip hop ce jeudi, la première a des saveurs africaines au Café Julien, Safari Ya Hip Hop invite le Koulirou live band tanzanien, le kényan Rawbarz Wenyeji, le rwandais Lion Eyes et la kényane Tina Mweni (20h, gratuit sur invit + 4€ d’adh).

Plus ghetto au Lounge, entre couilles à minima, Les Collègues Crew et Dj Elbino présentent Showtime #2 avec Never Slave Muzik, L’amir’al, Blacky Blaak, LCC, Nosferatos, Yass Deteromic, El Diablo Cartel et open mic. (21h, 5€)


Toujours en route, et même plus que jamais, le festival B-Side s’installe au Molotov pour une soirée Born Bad Records avec Cheveu qui présentera son album Bum, qui a fait glisser le groupe vers une pop garage psyché accessible et séduisante. L’autre groupe de l’affiche évolue dans une veine kraut space garage, les messins The Feeling of Love sonnent aussi cool qu’américains (21h, 12,5€ en pv, 14€ sur place)

Les Demoiselles du Cinq accueillent les punkettes Belladonna9CH, entre musique balkanique, pop électronique et maux d’esprit. L’idée c’est d’aller danser, marcher sur la tête, raisonner comme une brouette sans freiner pour t’écraser, jamais. Et le rhum n’y sera pour rien là dedans (19h30/00h).

Quelques hipsters en moins si le plafond de la boutique de fringue Fifty One s’écroule lors de son inauguration, côté musique Faze et Modern Jam qui occupe décidément pas mal le terrain. Apparemment distribution de goodies au programme, de notre côté on espère que ça veut dire Open Bar Jameson (18h/22h, free after @ Pointu).

Au Bowl, 5ème compétition internationale de roller avec un apéro mix assuré par Djel à partir de 19h (19h/00h, free). Et bien plus loin, le restaurant La Brise à la pointe Rouge se la joue deep les pieds dans le sable avec Mokic et Phred (19h/00h, free). Encore plus loin, nouvel apéro du Papet à la Station Alexandre qui invite l’élément le plus au nord des dj du Soleil, Dubmood (19h, free).

Pour finir, dernier Bordello de la saison au Baby, L’Amateur et Why Pink en famille derrière les platines, et le public en folie devant (00h/6h, free).

VENDREDI

Wake up my Bistrot des 2 Filles sur le cours Julien, Sputnik s’y remet en orbite le temps d’une techno soirée très correcte avec l’excellent Brain Eaters Club, Mitko du duo RDV et Beard & Casparov (20h/1h, free).

Testé pour la première fois la semaine dernière avec le beatbox event de Tchatcheur Prod, l’Antre De Monde est une salle au gros potentiel, attention cependant au thermomètre qui s’affole et à l’intensité de la lumière. Safari Ya Hip Hop y propose le deuxième volé de son hip hop week-end avec les mêmes qu’hier et un bonus de taille puisqu’il s’agit de RPZ, Popo Chanel et les Crevards, propulsés par Dj PH & DGD (21h30, free + 3€ d’adh).

Bientôt une all-day-long party par Boréal avec Marion Poncet, pour laquelle des places seront à gagner, en attendant la Bodega de Saumaty propose avec ses week-end électronique des apéros vue mer avec Colabeau, R. Desaxle et Redwan (20h/2h, free).

Toujour du roller au bowl et Dj Selecter The Punisher & John E.Boy pour l’aéro mix (19h/00h, free).

Beauté saisissante au Kawawateï, le duo Péninsule est composé de la sublime voix de Bertille Puissat et de Philippe Guidat à la guitare. Entre musique populaire ibérique et arabo-andalouse on se laisse très volontiers porter par le timbre de voix de la chanteuse dont la maitrise est impressionnante et qu’elle parvient à modeler de façon presque plastique pour susciter l’émotion du plus profond des entrailles (20h45, prix libre). Écoute ça !!


Caraque semble être le groupe le plus digeste de l’affiche de l’Embobineuse, comme en témoigne la vidéo ci-dessous. Ils la partagent avec le groupe noise rock Poino et le duo dark et bruitiste Bruital Orgasme (21h, 6€ + adh).

Rock japonais et buffet nippon sucré/salé (environ 2€ l’assiette) au Lollipop Store avec Dj Maki pour cette 57ème Japan Group Sounds Gourmet (19h/22h, free).

Le nom de la soirée fait ultra peur mais le programme de cette première Trendy Delicious Party sur le rooftop des Terrasses du Port vaut le détour, il s’agit du retour des Troublemakers en pleine préparation d’un nouvel album après 10 ans d’absence, pour ni plus ni moins que 6 heures de son en live & dj set. C’est une soirée Borderline, donc comme souvent, complet depuis un moment (18h30/1h, 15€ en pv, sold out).

Le Sport Beach a changé de D.A. et ça se sent directe sur la programmation, si le bon public suit un peu ça devrait en faire un lieu fréquentable. Et puis vu que le Sport Beach est un des lieux qui paye le mieux, un bon paquet de dj va pouvoir s’offrir de bonnes vacances en septembre. Comme ça tout le monde est content. Ce soir Modern Jam & friends ! (19h/2h, free).

Signé chez Token depuis 2007, il a réalisé plusieurs remix aux côtés de Robert Hood, Peter Ven Hoesen et Mark Broom, bénéficiant des soutiens passionnés de Marcel Dettmann ou encore Ben Klock il est apparu à de nombreuses reprises derrières les platines du Berghain. On l’avait vu fin 2013 au Cabaret Aléatoire, invité par Jack de Marseille, mais c’est au Baby que Ø[Phase] vient ce soir te caresser les tympans avec les poings aux côtés d’Adamovitch et Dysfuncktion (lire notre interview de Ø[Phase] par ici) (00h/6h, 10€).

Mélodique plutôt que martial au One Again où IRM Records propose sa techno thérapie. Pour avoir assisté à de nombreuses séances, l’effet thérapeutique est plutôt flagrant, six heures d’euphorie. Les effets secondaires apparaissent le lendemain : grosse gueule de bois. Pas besoin de lire la notice ni de respecter la dose prescrite par David Durango (lire son interview ici), Enola (interview bientôt en ligne) et Dawad (live) (00h/6h, 10/12€). (5 places à gagner par ici !!)

SAMEDI

Les mauvaises langues disent qu’à Marseille pour faire sortir le public il faut une entrée gratuite et un verre offert, et elle n’ont pas vraiment tort. Disons que du coup, il risque de falloir bloquer la rue Vacon, le coiffeur Sculpt propose un open bar à partir de 19h avec un line-up ultra dense de midi à minuit. Se passeront le relais derrière les platines parmi les meilleurs locaux : OC69, Greg Lion, Rorre Ecco, Why Pink ?, Julien Holler, Queen Charles, Sara Zinger & Charlotte V (12h/00h, free).

Nouvelle expo chez les fous, Yannick Tarsac, Julia Kast et Muriel Chavlet présente Binomes3 à partir de 19h30 à l’Asile 404, suivi du concert à 21h de Solar Return totalement électrique, bruitiste, basée sur la génération de fréquences et sur l’interpolation de multiples oscillateurs numériques et de synthétiseurs modulaires analogiques. La soirée devrait ensuite rapidement virer au sal puisque c’est Toktik du Cortical Systematics Crew qui proposera ensuite un performance live (19h30, free). Plus tôt, vernissage au Secours Populaire, celui de l’expo photo de Sylvain OverBalkanised à propos du Kosovo pour montrer « une organisation chaotique, une centralisation certaine, une corruption omniprésente, un islam fort mais un mode de vie à l’américaine, peu de mélange des genres, et encore beaucoup de traces de la guerre dans le paysage et dans la mémoire des populations » (16h/22h, free).

Au Sport Beach c’est Anticlimax qui invite une nouvelle fois Rafael Cerato pour la soirée Bienvenue au (beach) Club, prolongation de son émission hebdo, soirée qui sera d’ailleurs retransmise en live sur Radio Grenouille. La bio sur l’event Facebook de cet « échevelé et sexy en front de mer », « chantre cutting edge de la jeune et brillante scène locale » est signé Sport Beach, peut être le tout dernier pseudo d’Anticlimax (19h, free). 

Sur le toit de la Friche, la Dame Noir invite Sean Nicholas Savage en live, apparemment ce canadien aurait une dégaine qui dégage une sorte de sentiment de loose générale, comme s’il avait atterri sur scène après une journée entière de manche dans le métro. Sa bio dit qu’il a sorti trois albums sur K7, et en écoutant on se dit que c’est pas plus mal tellement le bon est noyé dans le niais. On a persévéré l’écoute quand même pour lui donner une chance, ça croone un peu mais homéopatiquement, disons qu’on attendra surtout le duo local Indiscipline aux platines avec leurs sélections chahuteuses (19h/23h, free).

À noter aussi, il y a évidemment toujours qu’un seul bar tout là-haut, et passé 20h l’attente pour un verre équivaut sans exagérer à la queue pour Space Mountain. Notre conseil : monter avec sa bouteille, ils fouillent grossièrement les sacs, mais rien de plus, avec un peu d’imagination on s’en sort très bien. S’il y avait un classement des pires bars de France, il serait bien classé.

Au Molotov, 4 places à gagner par ici pour leur Global Basse #8 avec Yeah Man, Baja Frequencia et Mungo’s Park pour une session bass musique du monde (21h, 3€). Et au Bowl, la compet de roller se poursuit avec Djel et Pulla à l’apéro mix (19h, 00h, free).

Le Baby repart en mer cet été à bord de l’Hélios, on a rédigé un article complet avec les détails par ici, et on te réserve une place à bord par là. La soirée est organisée en partenariat avec Boréal, le line-up est solide mais un peu terne en comparaison à la soirée de la veille. Ça commence de 19h à minuit sur le bateau, l’after est offert au Baby pour les matelots, sinon c’est tarif habituel (19h/00h @ Hélios puis 00h/6h @ Baby, 20€ Hélios + Baby, 10€ Baby seul).

Classique uk bass, break et techno au Café Julien, c’est la soirée Tight Club avec Anakyne, Wapi, Mad Virgo, L’Atomiste et du vjing (23h/5h, free sur invit). Au Planet Xpress soundsystem reggae / dancehall (23h, NC mais genre 3€).

Enfin, à l’Up’N Down ça commence à 23h et ça finit le lendemain à midi, ce qui est plutôt correct pour 5€. La soirée porte bien son nom puisqu’il s’agit de La Rouste, il y a deux salles qui se partageront des styles aussi larges que techno, électro, dirty électro, dubstep, trap, glitch, dnb, trance prog et psytrance. Par contre, ils ne prennent la carte ni à l’entrée ni au bar, et ça m’étonnerait qu’ils prennent les chèques (23h/12h, 5€).

DIMANCHE

La dernière de Ciné-Dimanche au Théâtre Gyptis c’est ce dimanche avec des projections de longs métrages de 11h à 22h et un ciné-concert à 15h, les détails sont à retrouver par ici (11h/22h, free).

Quai du Port, R*A*F propose sa chic résidence Sundown Sundays, mid-tempo et good vibes d’annoncés avec un invité venu tout droit de Brighton (18h/00h, free).

Jet set local au Radisson pour une nouvelle Deep Blu Pool avec Sébastien Bromberger, Mr Hard, Charlotte V et les résidents Mokic et Bananna Wintour (15h/22h, 10/12€). Et sinon dernier apéro mix au bowl avec tous les dj de l’édition et un after au One Again qui propose une soirée Locaux & Co qui frappe avec Elliot Mantis, Rafael José de Métaphore, moitié de Black Sheep et Jo’Z (00h/6h, 10/12€).

Et pour terminer, le Baby frappe aussi fort qu’un vendredi soir avec une soirée Ich Bin Techno et la tête d’affiche Rebekah de chez CLR, Inphasia et Xtra Dry (00h/6h, 10€).

Plus d’infos:


L’Antre De Monde – 40, rue Estelle (6ème) // Asile 404 – 135, rue d’aubagne (6ème) // Le Baby – 2, rue Poggioli  (6ème) // Bistrot des 2 filles – 20, cours Julien (6ème) // Bodega de Saumaty – port de Saumaty – l’Estaque – chemin du littoral (16ème) // La Brise – plage de la Pointe Rouge (8ème) // Café Julien – 39, Cours Julien (6ème) // Demoiselles du Cinq – 5, rue de l’Arc  (1er) // Embobineuse – 11, boulevard Boués (3ème) // Fifty One – 51, rue Sainte (1er) // Friche Belle de Mai (toit-terrasse) – 41, rue Jobin (3ème) // Kawawateï – 27, rue de la Loubière (6ème) // Lollipop Store – 2, boulevard Théodore Thurner (6ème) // Lounge – 42, rue des Trois Rois (6ème) // Luxury Lobsters 44, rue Édouard Delanglade (6ème) // Manifesten – 59, rue Thiers (1er) // Le Molotov – 3, place Paul Cézanne (6ème) // Le One Again – 91, promenade Georges Pompidou (8ème) // Planet Xpress – 9, rue de l’Arc (1er) // Pro Bowl – bowl de Marseille (8ème) // Radisson Blu Hôtel – 40, Quai Rive Neuve Vieux Port (7ème) // Secours Populaire 13 – 46, rue Locarno (5ème) // Station Alexandre – 29/31, bd Charles Moretti (14ème) // Terrasses du Port (rooftop) 9, quai Lazaret (2ème) // Théâtre Gyptis – 136, rue Loubon (3ème) // Up’N Down – 83, avenue de la Pointe Rouge (8ème)

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>